Plus de choline et de bétaïne, plus de muscle et moins de graisse

Aucun commentaire

Ce n’est pas le seul apport en protéines qui détermine la quantité de muscles et de graisse corporelle d’une personne. Des épidémiologistes canadiens ont découvert que la consommation de choline et de bétaïne jouait également un rôle important. Selon leurs recherches, hommes et femmes qui consomment une quantité relativement importante de choline auraient plusieurs kilos de masse musculaire en plus et moins de graisse corporelle que celles et ceux qui avaient peu de choline dans leur alimentation. Gagner plus de muscle avec moins de graisse dépendrait donc aussi de ces deux nutriments.

Choline et bétaïne associé présenteraient un effet de recomposition corporelle

La choline, autrefois considérée comme une vitamine du groupe B, se trouve dans le jaune d’œuf, la viande, le poisson, les crevettes et le lait. La choline joue un rôle dans le transport des substances grasses dans l’organisme, mais elle est aussi un élément constitutif des membranes cellulaires. Dans les expériences humaines et les études sur les animaux, la choline améliore la composition corporelle. C’est à dire qu’elle vous permettrait de gagner plus de muscle maigre en réduisant la présence des graisses.

La bétaïne, un métabolite de la glycine, est présente dans les betteraves, les épinards et de nombreuses céréales. Dans l’organisme, la bétaïne agit comme un donneur de méthyles (CH3) et aide les cellules à retenir l’eau. De petites études indiquent que la bétaïne améliore également la composition corporelle.

choline-betaine-structure-moleculaire

L’étude sur la bétaïne et la choline, gagner plus de muscle et moins de graisse ?

Des épidémiologistes canadiens, affiliés à l’Université Memorial, ont analysé les données de 3214 résidents de Terre-Neuve. Ces données avaient été recueillies dans le cadre de l’étude Coding. Les chercheurs connaissaient non seulement le régime alimentaire des participants à l’étude, mais disposaient également de scanners leur permettant de déterminer la composition corporelle des participants.

composition-corporelle-rayons-x

Résultats de l’étude

Au plus les participants de l’étude recevait de choline et de bétaïne dans leur régime alimentaire, au moins ils présentaient de graisses corporelles.

choline-betaine-masse-grasse

Le rapport était exactement l’inverse pour la masse musculaire. Plus les participants consommaient de choline et de bétaïne, plus leur masse musculaire était importante.

choline-betaine-muscle-maigre

Conclusion de l’étude sur l’association choline et bétaïne

“La présente étude fournit pour la première fois des preuves solides, dans la grande population de Terre-Neuve, que des apports alimentaires plus élevés en choline et en bétaïne étaient associés à une composition corporelle plus favorable (masse grasse plus faible et masse maigre plus élevée) chez les femmes et les hommes”, écrivent les chercheurs.

“De plus, cette association favorable était indépendante de l’âge, du sexe, de l’apport calorique total, du niveau d’activité physique, du statut ménopausique, du tabagisme, de la prise de médicaments et de la consommation d’alcool. La corrélation bénéfique de la choline semble meilleure que celle de la bétaïne.”

Note EM: Comme vous l’avez lu dans l’article, gagner un peu plus de muscle ne se résume pas à prendre plus de protéines. La choline intervient effectivement sur la constitution des membranes cellulaires. Naturellement, lorsque les fibres musculaires s’épaississent, leurs cellules ont besoin de la choline pour synthétiser leurs phospholipides. Pour plus d’informations sur ces mécanismes, reportez-vous à l’article de Michel Vera et de ses collègues: Choline transport for phospholipid synthesis.

Source de l’article: More choline and betaine means more muscles and less fat

Source Ergo-log: PLoS One. 2016 May 11;11(5):e0155403.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.