Un supplément d’astaxanthine pour stimuler la prise de masse musculaire chez les personnes vieillissantes

Aucun commentaire

astamed-myoLa marche est une activité physique indéniablement saine mais elle ne développe pas de masse musculaire. Mais cela pourrait changer si vous combinez la marche avec un supplément d’astaxanthine. C’est du moins ce que des chercheurs de l’Université de Washington affirment dans le Journal of Cachexia, Sarcopenia and Muscle. Que se passerait-il si vous donniez de l’astaxanthine aux personnes qui font de l’exercice de résistance ?

L’étude sur les antioxydants, l’astaxanthine et quelques autres nutriments…

Les chercheurs ont demandé à 42 sujets âgés de 65 à 82 ans de marcher 3 fois par semaine à un rythme soutenu sur un tapis roulant pendant 3 mois. La moitié des sujets ont reçu un placebo, l’autre moitié un supplément de 12 milligrammes d’astaxanthine, 10 milligrammes de vitamine E sous forme de tocotriénols et 6 mg de zinc par jour.

Les chercheurs ont utilisé le produit Astamed que vous voyez ci-dessus. Astamed a parrainé l’étude.

Les résultats de l’étude

A la fin de la période d’administration, la concentration d’astaxanthine dans les muscles des sujets du groupe expérimental était 26 fois plus élevée que dans le groupe témoin. L’astaxanthine serait un antioxydant qui s’accumule apparemment dans les muscles, soupçonnent les chercheurs. Avant et après la période d’administration, les chercheurs ont déterminé la force que les muscles des sujets d’essai pouvaient développer [MVC]. En même temps, ils ont mesuré la masse musculaire des sujets de test [CSA] à l’aide de scanners. Les deux paramètres ont augmenté davantage dans le groupe astaxanthine que dans le groupe placebo. En fait, le groupe placebo n’est pas devenu plus fort et n’a pas pris de masse musculaire. [En bas à gauche]

astaxanthine-exercice

Avant et après la période de supplémentation, les chercheurs ont déterminé la distance que les sujets pouvaient parcourir en 6 minutes, à un rythme qui leur convenait. Cette distance a augmenté d’environ 8% dans les deux groupes. [En haut à droite]

Conclusion

“L’entraînement physique combiné à une formulation de composés anti-inflammatoires et antioxydants naturels a amélioré la force et la taille des muscles chez les sujets âgés plus que le seul entraînement physique”, écrivent les chercheurs. “Cela a été fait sans sacrifier les améliorations de la distance de marche et de l’endurance qui accompagnent généralement l’entraînement de l’endurance.”

Source de l’article: Supplementing with astaxanthin turns walking into bodybuilding

Source Ergo-log: J Cachexia Sarcopenia Muscle. 2018 Oct;9(5):826-33.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.