Un supplément de L-Sérine pourrait-il stabiliser votre régime de perte de poids ?

Aucun commentaire

Perdre du poids est une démarche alimentaire assez difficile, conserver les kilos de graisse corporelle perdus après un régime amaigrissant réussi l’est encore plus. Peut-être est-il possible qu’une supplémentation avec un acide aminé comme la L-Sérine rendrait cette tâche un peu moins difficile. Du moins, c’est ce que suggère une étude allemande sur des animaux publiée dans Nutrients. Et peut-être est-il également vrai que la supplémentation en L-Sérine serait très intéressante pour les personnes qui expérimentent le jeûne intermittent

L’étude sur la L-Sérine et la perte de poids

Des diabétologues allemands du centre Helmholtz de Munich ont effectué des expériences sur des souris pendant plusieurs semaines. Ils ont engraissé une partie des animaux de laboratoire avec de la nourriture dans laquelle ils avaient ajouté des calories supplémentaires [HFD], et ont donné à une autre partie de la nourriture standard [CD].

 

Les deux groupes, HFD et CD, ont ensuite reçu une portion d’eau potable dans laquelle les chercheurs avaient dissous l’acide aminé L-Sérine. Si les souris avaient été des humains adultes, elles auraient reçu environ 10 à 14 grammes de L-Sérine par jour.

L-Serine et perte de poids efficace

La L-Sérine, un acide aminé trop peu connu

La sérine, présente dans les aliments riches en protéines tels que le poulet, la dinde et les œufs, n’est pas un acide aminé essentiel. L’organisme peut synthétiser de la sérine en transformant la glycine. À proprement parler, la glycine n’est pas non plus un acide aminé essentiel, mais certains biochimistes estiment que la capacité de l’organisme à fabriquer de la glycine est insuffisante pour répondre à ses besoins. Si c’est vrai, alors peut-être que c’est aussi le cas pour la sérine. Note EM: J’avais d’ailleurs évoqué le sujet d’une carence en glycine dans mon ouvrage, écrit avec Christophe Bonnefont.

En 2019, des chercheurs chinois ont publié une étude animale dans laquelle ils ont donné de la sérine à de vieilles souris pendant six mois, et ont constaté que les animaux sont devenus plus minces en conséquence. C’était probablement parce que l’acide aminé réduisait l’activité des hormones de l’appétit. Incidemment, les Chinois avaient utilisé la moitié de la dose avec laquelle les Allemands ont réalisé leur étude sur l’animal. En effet, les expériences chinoises ont donné l’impulsion à l’étude allemande…

La L-Sérine peut-elle éviter un rebond après une perte de poids

Les résultats de l’étude

La supplémentation en sérine n’a pas empêché les animaux du groupe HFD de prendre du poids. Le supplément a toutefois eu un effet positif lorsque les chercheurs ont fait perdre du poids aux souris en les faisant jeûner plusieurs fois. Après les périodes de jeûne, la sérine a réduit la prise de poids lorsque les animaux ont pu manger autant qu’ils le souhaitaient.

L-Sérine et jeun intermittent

Le mécanisme impliqué

Les Allemands ont découvert que la supplémentation en sérine augmentait la consommation d’énergie par les cellules adipeuses brunes.

Conclusion

« Nos données suggèrent fortement que la supplémentation en L-Sérine pendant et après les interventions de perte de poids pourrait réduire de manière significative la reprise de poids et ainsi contribuer à résoudre l’un des problèmes majeurs des thérapies actuelles de l’obésité », résument les chercheurs.

Hmm… Que se passerait-il si vous vous supplémentiez non seulement en L-sérine mais aussi en L-Carnitine pendant les cycles de jeûne ?

Note EM: Je répondrais simplement à la question des rédacteurs d’Ergo-log en leur disant que la carnitine n’est assimilée qu’avec des glucides, ce qui implique que les acides aminés soient pris avec les repas et qu’ils en contiennent suffisamment. Dans ce cas, la L-Carnitine est sans doute plus efficace pour faire de l’énergie que pour perdre du poids, surtout lorsque la quantité de glucides est basse. Je vous en reparlerai dans la série de trois articles sur l’énergie cellulaire que je suis en train de rédiger.

Source de l’article: L-Serine supplementation may make the yo-yo effect a thing of the past

Source Ergo-log: Nutrients 2022, 14, 1922.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

 

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.