Bio103, un analogue de l’ecdystérone serait plus anabolisant que sa molécule source

Aucun commentaire

ecdysteroneParmi ceux qui le comprennent vraiment – les culturistes qui ont utilisé la substance – les opinions sur l’efficacité de l’ecdystérone sont divisées. Mais selon les scientifiques, l’ecdystérone présente vraiment des propriétés anabolisantes. C’est si efficace que la société française Biophytis se demande si l’ecdystérone ne serait pas un remède aux maladies musculaires. Biophytis a déjà modifié chimiquement l’ecdystérone en une molécule un peu plus efficace que son composé mère.

Le Bio103 de Biophytis

Biophytis a été fondée en 2006 par des scientifiques français associés à l’université de la Sorbonne à Paris. Biophytis voudrait commercialiser des substances naturelles sous forme de médicaments et étudie l’ecdystérone depuis des années. Les schémas que Biophytis présente à des conférences font invariablement référence à l’ecdystérone sous le nom de Bio101. Sa version modifiée s’appelle Bio103.

En 2018, nous avions discuté des versions modifiées de l’ecdystérone qui ont dépassé l’effet anabolisant de l’ecdystérone source. L’un d’eux était le poststérone, un métabolite naturel de l’ecdystérone. Bio103 ressemble au poststérone, mais n’existe pas dans la nature.

bio103-ecdysterone

L’étude sur animal de Bio103

Selon une étude présentée par Biophytis lors d’un congrès, BIO103 ne parviendrait pas à inhiber la dégradation de la masse musculaire des souris mdx. Les souris Mdx sont atteintes d’une maladie musculaire congénitale. Il s’agit d’un modèle populaire pour étudier la dystrophie musculaire de Duchenne. Selon leurs résultats, Bio103 inhiberait la diminution de la force musculaire.

Les chercheurs ont donné à leurs animaux de laboratoire 50 milligrammes de Bio103 par kilo de poids corporel par jour.

ecdysterone-hypertrophie

hypertrophie-ecdysterone

Bio103 n’inhibe pas les protéines cataboliques telles que MuRF1 dans les cellules musculaires. L’ecdystéroïde synthétique stimule l’antioxydant endogène thioredoxin-1.

bio103-anabolisme

Ecdystérone contre Bio103

Dans un brevet récent, des chercheurs de Biophytis ont comparé l’effet anabolisant de l’ecdystérone à celui de Bio 103. Ils l’ont fait dans le cadre d’une étude animale où des souris mdx ont reçu 50 milligrammes de Bio103 ou d’ecdystérone par kilo de poids corporel.

Le tableau ci-dessous montre que Bio103 présente un effet positif plus fort sur la force musculaire que l’ecdystérone. Bio103 semblait rendre les souris mdx encore plus fortes que les souris saines [C57].

ecdysterone-force-musculaire

bio103-vaisseaux-sanguins

L’ecdystérone ferait produire plus de vaisseaux sanguins aux tissus musculaires, a découvert Biophytis. Cet effet biologique explique en partie l’effet de renforcement musculaire des ecdystéroïdes. Dans ce domaine également, l’effet de Bio103 a dépassé celui de l’ecdystérone.

Une dose trop élevée entraîne des effets opposés à ceux qui sont recherchés

Il n’est pas difficile de synthétiser Bio103, et il existe des fournisseurs fiables d’ecdystérone. Un conseil pour les sportifs qui veulent expérimenter ces substances extrêmement intéressantes : des doses trop élevées ne fonctionnent pas ou ont même l’effet inverse. {Note EM: Naturellement, la molécule présentée n’est pas un complément mais une molécule testée à des fins thérapeutiques, ce qui veut dire que je n’approuve pas systématiquement la conclusion des rédacteurs d’Ergo-log.}

Source de l’article: Ecdysterone analogue Bio103 has more anabolic effect than its mother compound

Source Ergo-log: WO 2018/197708 Al.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

Note: Pensez à vous abonner à la newsletter afin de vous tenir informé de la sortie des nouveaux articles.

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.