La bêta-alanine ferait suffoquer vos cardiomyocytes mais la Taurine les fait respirer à nouveau: la Taurine régule la synthèse des protéines et protège les mitochondries contre les radicaux libres superoxydes (SOD)

Aucun commentaire

Je profite du peu de temps que j’ai en ce moment pour vous traduire rapidement un article de la SuppVersity, simple et intéressant. Vous n’êtes peut-être pas sans savoir que la bêta-alanine se concurrence sur le plan de l’assimilation avec la taurine car ils partagent le même transporteur. Cependant, il est inutile de s’alarmer en pensant que votre pré-workout qui contient les deux molécules ne sera pas efficace. En réalité, il faudrait vraiment que des doses très massives de bêta-alanine soient ingérées pour réduire nettement l’assimilation de la la taurine. Mais de toute évidence, rien ne vous empêche de prendre de la taurine avec les repas (au moins 1g à 1,5g/repas) et du bêta-alanine avec votre pré-workout. Il m’arrive d’ailleurs parfois de prendre les deux en même temps avant une séance (avec de la Creapure) et j’obtiens d’excellents résultats. Je rejoins d’ailleurs tout à fait la conclusion d’Adel Moussa, la taurine potentialise nettement les effets de la bêta-alanine (et de la créatine par la même occasion).

Pour ceux qui ne le savent pas encore, une carence en taurine sur le long terme impliquerait ce genre de problèmes organiques particulièrement désagréables:

  • Troubles de la vision, du système nerveux central et de la fonction cardiaque
  • Diminution du flux biliaire (digestion des graisses et hyperlipidémie)
  • Troubles du métabolisme et de l’élimination des toxines
  • Diminution des défenses antioxydantes
  • Réduction du passage des ions sodium, potassium et éventuellement calcium et magnésium dans les cellules et en dehors des cellules
  • Déséquilibres immunitaires
  • Diminution des performances musculaires

J’aurais l’occasion d’y revenir sur Espace Corps Esprit Forme mais aussi dans le livre à paraitre l’année prochaine avec Christophe Bonnefont. Sur ce, je vous laisse avec la traduction de l’article d’Adel Moussa et de sa Suppversity.

Eric Mallet

———————–

beta-alanine-taurineAprès avoir écouté le dernier épisode de la série Amino Acids for Super Humans {Traduction à venir}, vous connaissez déjà l’antagonisme des deux acides bêta-aminés (“beta-” indique que ceux-ci ne font pas partie des 22 acides aminés protéinogènes) bêta-alanine et taurine. Étant structurellement très similaires, les deux se partagent un seul transporteur, de sorte que des niveaux élevés de bêta-alanine diminuent/inhibent l’absorption de la taurine.

Comme un agoniste partiel, la bêta-alanine interfère également avec les actions de la taurine en inhibant les réactions qui impliquent la taurine, de sorte que Jong et ses collègues des universités d’Alabama du Sud, USA, et de Kobe, Japon, ont incubés des cardiomyocytes néonatals du rat avec 5mM de bêta-alanine pendant 48 heures, provoquant une diminution de 45% du contenu en taurine cellulaire. L’absence soudaine de taurine a augmenté “la production de superoxyde, a inactivé l’enzyme sensible à l’oxydant (l’aconitase) et a augmenté l’oxydation du glutathion” (Jong. 2011), ou, dit plus simplement, le stress oxydant mitochondrial était plus élevé.

  • L’augmentation du stress oxydatif s’est accompagnée d’une baisse de l’activité de transport d’électrons, des activités des complexes I et III de la chaîne respiratoire de 50-65% et de la consommation d’oxygène de 30%.

Le déclin de l’activité des sous-unités ND5 et ND6 du complexe de la chaîne respiratoire a produit un effet de “goulot d’étranglement”. C’est presque comme si vous essayiez de respirer à travers un masque avec deux ouvertures automatiques à taurine {Note EM: le rôle de la taurine est de bloquer cet effet d’étranglement}. Si vous manquez de “carburant”, les soupapes dans les ouvertures ne s’ouvriront pas complètement, vous aurez besoin d’air et vous serez très stressé.

oxygene-saturation

Tableau 1: Consommation d’oxygène [en % du niveau de référence] pour le contrôle et les cardiomyocytes incubés avec 5mM de bêta-alanine. (données adaptées de Jong. 2011)

Avant de jeter tous vos produits contenant de la bêta-alanine dans les toilettes, pensez à ceci : Les données existantes sur l’innocuité de la bêta-alanine indiquent clairement que, prise individuellement (même à fortes doses), votre corps est en mesure d’éviter que la bêta-alanine supplémentaire “inonde” vos muscles cardiaques, épuise leurs réserves de taurine et fasse suffoquer leurs mitochondries. Comment cela se fait-il ? Eh bien, tout d’abord, il peut distribuer la bêta-alanine sur des millions de cellules cérébrales et musculaires (ce qui ne pourrait évidemment pas se produire dans la boîte de Pétri avec des cardiomyocytes isolés utilisés par les scientifiques dans cette expérience), où il se liera idéalement à l’histidine et formera le puissant tampon intracellulaire et anti-oxydant appelé carnosine. Et deuxièmement, votre corps peut faire la même chose que Jong, Azuma et Schaffer, qui ont ajouté 5mM de taurine à la solution. Maintenant, avec une molécule de taurine qui forme un “tampon” pour chacune des molécules de bêta-alanine, les effets négatifs de la bêta-alanine sur la chaîne de transport des électrons seront bloqués.

Une expérience clinique qui nous aide à mieux comprendre les effets d’un nutriment isolé

Comme je l’ai déjà souligné, de telles observations devraient vous amener à reconsidérer l’utilité de la supplémentation en nutriments isolés. Notre compréhension des mécanismes de régulation complexes et de l’interaction qui ont lieu dans notre organisme est encore très limitée. Les effets à long terme (ou à forte dose) de nombreux “suppléments” (y compris les acides aminés, les vitamines, les acides gras, les végétaux, etc.) n’ont pas fait l’objet d’études approfondies comme c’est le cas pour de nombreux produits disponibles sur le marché, pour la bêta-alanine, les ergogènes scientifiquement étudiés, les nootropes, les bruleurs de graisse etc. Souvent, si l’on considère le complexe nutritif que la nature a sagement associé à ce que nous avons isolé et mis dans un comprimé ou une poudre, il suffirait de savoir qu’un acide aminé comme la bêta-alanine, qui se trouve naturellement à des doses relativement faibles dans des aliments complets à absorption lente, principalement des produits carnés, qui contiennent évidemment aussi de la taurine, ne devait probablement pas être ingéré à fortes doses sous forme de poudre isolée. La co-ingestion (pas nécessairement en même temps) d’une quantité adéquate de taurine ou de ses précurseurs, la méthionine et la cystéine, serait donc la condition préalable impérative pour bénéficier des effets ergogéniques prouvés de la bêta-alanine (en particulier pendant les exercices à forte intensité).

Article Suppversity original: Beta-alanine suffocates cardiomyocytes, taurine lets them breath again (…)

Cardiomyocytes: cellules contractiles du muscle cardiaque.

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.