Fun et FIBO 2012, Fitness et Plaisir du sport en direct d’Essen (Allemagne)

Aucun commentaire

Comme vous ne le savez peut-être pas encore, l’édition 2012 du FIBO s’est tenue pour la dernière fois en Westphalie à Essen avant de s’agrandir à Cologne pour l’édition FIBO 2013 avec encore plus de surface et d’exposants dédiés. Je reviendrai sur les chiffres avec mon second article sur le FIBO lui-même. Ce premier article revient naturellement sur la notion de plaisir du sport – fitness, musculation et sports de la forme – une des thématiques majeures du salon, le sport devant rester un plaisir avant toutes choses. FIBO-BSN-Nutrition

A ce sujet, il ne se passe pas un an sans que l’on ne découvre quelques nouveautés plus fun les unes que les autres. Accessoires en tous genres, nouvelles méthodes de fitness, matériel de plus en plus évolué, les exemples ne manquent pas. En 2012, une thématique très sérieuse par contre, celle de la médecine en relation au sport, à la santé et aux bien-être avec le FIBO Med est venue se joindre de manière plus affirmée au salon, avec notamment plusieurs conférences dispensées en anglais.

BSN-Nutrition-FIBOCette année, j’ai convié un ami, Mike, à m’accompagner dans cette nouvelle aventure annuelle. Pour lui, il s’agissait de son premier voyage à Essen et de son premier FIBO. Une fois arrivé sur place, nous avons dû nous garer sur le parking extérieur de la ville, nous avions un peu de retard en arrivant. Comme l’année dernière, nous sommes entrés côté machine, appareils de fitness et musculation. La plupart des grandes marques étaient présentes comme à leur habitude. Le salon venait d’ouvrir deux heures plus tôt, il était déjà près de 11 heures quand nous franchîmes les portes du FIBO 2012. Plutôt fatigués par la route toujours aussi monotone, nous étions très heureux d’arriver sur les lieux et la fatigue s’effaça rapidement. Nous étions prêts pour redécouvrir le plus grand salon européen des sports de la forme et de la force !

Les halls réservés aux appareils et machines de musculation sont toujours aussi denses en matériel

life-Fitness-FIBOL’agencement des différentes marques d’appareils de musculation se présentait de manière sensiblement identique à celui de l’année dernière, chacun ayant sans doute réservé les mêmes emplacements. L’ambiance était assez joviale mais il y avait encore assez peu de monde à cette heure plus ou moins matinale. Pour l’instant rien de vraiment neuf à l’horizon à part la satisfaction d’y être enfin, après un an d’attente. Mike était en pleine découverte et ne savait plus où donner de la tête. Je retrouvais pourtant mes esprits et le stand Technogym qui arborait toujours fièrement ses couleurs et ses appareils indestructibles. Il faut dire qu’à Halluin, nous sommes équipés en Technogym pour la majorité des machines; certaines ont plus de 20 ans d’utilisation et continuent à nous rendre un fameux service. Technogym propose cette année la série Kinesis, des appareils basés sur un ensemble de cordes utilisables à partie de poignées entièrement modulables, j’y reviendrais sur mon article consacré au matériel.

Life Fitness présentait une gamme intéressante d’appareils de musculation et de cardiotraining

Cybex-fiboComme vous le voyez sur la troisième photo, la marque Life Fitness proposait de s’essayer à la mise en mouvement d’un set de grosses cordes à bouger dans tous les sens. A vrai dire, il s’agit plus d’un exercice de fitness d’intensité assez moyenne ou d’endurance des bras, le poids des cordes n’offrant pas assez de résistance pour que l’on puisse véritablement parler d’un mouvement de musculation. Toujours est-il que l’exercice est à tester sur plus d’une dizaine de minutes pour en ressentir les effets. A mon avis, l’idée est bonne, c’est assez fun mais il faut vraiment avoir de la place pour les installer.

Mike-essaie-un-cycle-au-FIBOJ’ai commencé à discuter en anglais et en allemand avec un vendeur Technogym. Je lui ai laissé les coordonnées de ma salle et j’en ai profité pour lui prendre un catalogue et un T-shirt très sympa. Pendant ce temps, Mike s’émerveillait d’un système de cycles stationnaires fonctionnant avec un système de vibrations permettant d’accentuer le travail des cuisses en intensité. Les exposants de ce nouveau système étaient déjà présent l’année dernière. Un vendeur fort sympathique s’approcha de Mike qui avait déjà investi un vélo stationnaire. Le vendeur lui proposa une démonstration alors que je m’amusais à jouer aux interprètes. J’en profitais ensuite pour taquiner le Mike en question sur mes honoraires d’interprétariat et de la facture que je ne manquerai pas de lui rédiger en rentrant d’Allemagne.

Innovations-Fitness-et-cardio-au-FIBO-en-AllemagneLa découverte du salon et de ce nouveau FIBO 2012 continuait ensuite sous le signe de la couleur. C’était notamment le cas chez Cybex avec leur gamme Matrix qui continue à faire un tabac auprès des amateurs de cardiotraining et de musculation puisque notre catégorie n’est pas oubliée par la marque. Pendant ce temps, Mike continuait à enchaîner photo sur photo alors que j’essayais de rester un peu plus concentré sur les machines. Comme chaque année, le FIBO présente la plupart des gammes des grands et petits fabricants de matériels de musculation, de fitness et de cardiotraining. On ne sait vraiment plus où donner de la tête.

Le dernier FIBO à Essen rencontre un succès toujours grandissant !

Toujours est-il que nous commencions à nous diriger vers d’autres stands, non sans être quelques peu ralentis par un Mike qui insistait pour essayer un maximum d’appareils et tous les vélos stationnaires qui tombaient sous son regard. Cycles-statiques Déjà ouvert depuis deux jours pour les professionnels, le salon était prêt à accueillir l’ensemble du public qui commençait à se presser sur les stands. De mon côté, je commençais vraiment à avoir faim, j’ai donc suggéré à Mike que nous nous rapprochions de la cafétéria. En réalité, le restaurant en question se trouve situé à l’AUTRE BOUT des halls d’exposition, c’est bien là le problème !

Appareils-de-musculationDonc, suite de la visite en direction de la cafétéria, un lieu où à cette heure-ci se rencontrent professionnels et public, avec notamment, les plus grands noms du bodybuilding mondial. Imaginez que Flex Wheeler était là, accompagné d’autres stars du bodybuilding des années 90 et quelques athlètes plus contemporains, champions de la scène actuelle. C’était aussi pour moi l’occasion d’apprécier la nourriture saine et fraîche que l’on retrouve généralement servie en Allemagne. J’aimerais bien pouvoir dire la même chose des cafétérias françaises mais c’est loin d’être toujours le cas. L’après-midi se profile avec l’enthousiasme de Mike même si de mon côté, ce n’est plus vraiment pareil après quatre FIBO de suite. Le plaisir se renouvèle tout de même tous les ans et je compte les mois, ensuite les semaines avant la nouvelle édition. A vrai dire, le FIBO reste quand même un salon exceptionnel dans son genre.

Le salon du FIBO continue de s’agrandir et de se diversifier

Mike-au-FIBO-2012Toujours est-il que cette version 2012 est plus intéressante que l’année dernière où l’on commençait à ressentir un certain essoufflement, certaines grandes marques du complément alimentaire ayant drastiquement réduit l’importance de leurs stands. Cette année, nous assistions plus ou moins à la même configuration, les halls réservés aux machines et appareils restant majoritaires. Et avec tout ceci, Mike continuait à faire le pitre.

Accessoires-fitness-par-ReebokDans les allées transversales du FIBO, on retrouve un grand nombre de marques plus axées sur les sports de loisirs comme Reebook qui présentaient plusieurs types d’accessoires du genre petites plateformes individuelles montées sur des espèces de ressorts afin d’exercer les cuisses en alterné. Personnellement, j’émets des doutes sur l’intérêt du principe, sinon pour suivre une mode éphémère du fitness et Mike était du même avis que moi. Materiel-fitnessUn gars assez costaud (mais un peu gras quand même), nous a fait une démonstration de lancée de sac autour des épaules en tournoyant avec l’engin. C’est assez impressionnant mais je crains vraiment pour les articulations des épaules avec ce genre d’exercice. Certaines petites marques se tiennent toujours un peu en embuscade dans les allées transversales du FIBO et en profitent souvent pour nous présenter des produits originaux mais on finit toujours par s’interroger sur le bien fondé de ce genre d’appareils sur le long terme, en témoigne cet exercice de montée à la corde sur lequel Mike avait pris plaisir à s’attarder. Cette année, la présence des marques sans rapport direct avec le fitness ou le bodybuilding comme Adidas, Intersport ou d’autres marques généralistes étaient plus marquées. Les ventes de baskets, T-shirts et combinaisons sportives en tout genre avaient pris une certaine ampleur.

La section réservée aux sports de combat a pris un peu d’espace mais restent toutefois assez minoritaire

FIBO-2012Également plus développée, la section boxe et sports de combat du type MMA avait pris de l’essor aux extrémités des halls, un ring avait même été dressé et l’on pouvait se faire tartiner la tronche à la demande. Mike aurait bien voulu se prendre au jeu mais sa condition physique ne se prêtait sans doute pas à ce genre d’exercice. Blessé au pied, j’ai tenté de le raisonner mais il insista pour tenter l’expérience le lendemain. Notre journée du FIBO était déjà bien entamée et nous avions déjà facilement visité la moitié du salon, ce qui, à voir l’étendue des halls d’exposition d’Essen, est déjà pas mal sur une seule journée. FIBO-2012-pole-danceDans les allées se trouvent situées quelques marques parfois distribuées de manière plus confidentielles dans certains pays comme USN ou Maximuscle alors que certains stands, de dimensions plus restreintes comme celui de Cytosport, y trouve à la fois sa place et son public.

Quoi qu’il en soit, on retrouve un peu ses marques d’une année sur l’autre, les stands ont généralement leur place attitrée, sauf sans doute, au niveau des exposants médicaux, plus nombreux cette année. C’est également dans les allées que j’ai eu le plaisir d’encourager notre athlète national, Lionel Békéyé lui-même, 6ème à l’Arnold Classic, une place très honorablement gagnée avec un physique remarquable et qui est loin d’avoir dit son dernier mot.

Cette année encore, j’ai eu le plaisir de discuter à nouveau avec la légende française du bodybuilding, et qui n’est autre que Francis Benfatto lui-même. Stand-Grenade-FIBO-2012A près de 60 ans, Francis affiche un physique impressionnant qui donne facilement des leçons à des jeunes bodybuilders de même pas deux fois son âge. Francis Benfatto reste un athlète unique pour notre pays et nous sommes nombreux à lui promettre encore de très nombreuses années d’exception, un exemple pour notre petit monde de musclés !

On échappera pas non plus à la traditionnelle métaphore imagée de la fameuse Grenade avec quelques bodybuilders bien plus secs que je ne le suis souvent. BSN-NutritionMike avait hésité à faire la photo avec la jeune black mais il avait tort d’hésiter, sa ceinture abdominale n’est franchement pas vilaine. Rien ne l’empêcha cependant de se rattraper auprès de quelques jeunes mannequins franchement jolies et surtout, des BSN girls qui enflamment littéralement leur stand. Noir sexy le samedi, elles avaient carrément virées au rouge incandescent le dimanche !

FIBO-girlsVers 17 heures, retour sur le parking avec déjà pas mal de souvenirs en tête pour une journée plutôt riche en émotions et en découvertes; l’édition un peu creuse de 2011 faisait déjà partie du passé alors que Mike ne regrettait vraiment pas son premier FIBO. Par contre, pour trouver l’hôtel, c’était une autre paire de manches. En réalité, l’hôtel était divisé sur trois bâtiments, ce qui ne nous facilita pas la tâche mais je pouvais remercier Mike d’avoir pris son GPS. Une fois installés confortablement, une petite sieste s’imposa d’elle-même. Deux heures plus tard, nous reprenions la voiture vers le centre, histoire de profiter d’un bon restaurant avec une bonne grillade.

Forum-Power-&-StrengthLa nuit venue, nous nous sommes attardés au centre pour profiter d’un bon verre et passer une bonne soirée avec nos cousins germains. Le lendemain, retour au FIBO, nous avions dans l’idée de profiter de notre dimanche pour voir ce que nous avions sans doute raté samedi. Une fois la voiture garée en ville, nous refaisions le tour des halls sans impression d’avoir déjà tout vu mais au contraire, en approfondissant nos premières impressions. Cette édition 2012 du FIBO est une véritable réussite même si la plupart des stands ont gardé la même place avec la même présentation des machines, services et produits (à peu de choses près). L’année prochaine, le FIBO se tiendra à Cologne car le salon d’exposition d’Essen commence à se faire petit. 15000 m² supplémentaires viendront compléter l’expo 2013 pour ce qui reste encore et toujours, le plus grand salon dédié au fitness, à la musculation et aux sports de la forme d’Europe.

A très bientôt et surtout… n’oubliez pas de développer votre culture physique !

Sportivement,

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.