Les stimulants de l’hormone de croissance à base de plantes (PowerFULL). Parfois ça marche, parfois non.

Aucun commentaire

powerfull-usp-labsPrenez trois capsules de PowerFULL et votre concentration sanguine en hormone de croissance va augmenter de 221%, du moins, si les affirmations publicitaires d’USPlabs sur l’hormone de croissance peuvent être validées. C’est vrai affirment des chercheurs de l’Université de Memphis. Plus ou moins…

USP Labs affirme que son complément PowerFULL améliore la libération d’hormone de croissance

PowerFULL est un supplément contenant des extraits de Mucuna pruriens et de Chlorophytum borivilianum [également connue sous le nom de Safed Musli]. USPlabs maintient la composition exacte de PowerFULL au secret  mais on sait au moins qu’il contient de la L-Dopa. Sur l’étiquette, on peut lire 1-carboxy-2-amino-3-pyrobenzol (3,4 diol), ce qui est un nom inhabituel pour le L-Dopa. Le L-Dopa est un acide aminé que nous consommons par le biais de nos aliments. Le corps s’en sert comme matériel de base pour faire de la dopamine. La dopamine est un stimulant endogène de l’hormone de croissance.

Dans une étude parrainée par USPlabs, les chercheurs ont donné à 15 sujets ayant tous déjà pratiqué des entraînements de force, une dose de trois capsules de PowerFULL en une seule fois. Les chercheurs ont ensuite suivi la concentration de l’hormone de croissance dans le sang de leurs sujets. Ils ont effectué le test deux fois, avec des capsules presque identiques. La figure ci-dessous montre immédiatement que la concentration de l’hormone de croissance a augmenté en raison des deux tests.

Liberation-de-l-hormone-de-croissance-apres-la-prise-de-Powerfull-USP-Labs

Les chercheurs ont reproduit les résultats des deux tests séparément. Les courbes sont différentes dans les deux cas, ce qui est inhabituel. Généralement, on ne trouve pas qu’un supplément fonctionne très bien une fois, et seulement tant bien que mal une autre fois.

Dans l’essai PowerFULL 1, les capsules était composée de 3% d’amidon de maïs, dans l’essai PowerFULL 2 les chercheurs ont utilisé des capsules qui se composait de 3% de cellulose. Selon les chercheurs cette différence pourrait expliquer les différences dans les résultats des tests. Honnêtement, cependant, nous ne croyons pas en cela. L’amidon de maïs et la cellulose sont des agents de remplissage qui n’ont aucun effet bioactif.

PowerFULL fonctionne dans certains cas mais les chercheurs ne savent pas dire pourquoi

La figure ci-dessous montre les effets individuels sur chaque sujet test. Il indique le taux total de l’hormone de croissance que les sujets avaient dans leur sang pendant les deux premières heures après la prise. Les sujets 2 et 8 ont pour une raison inexplicable, des niveaux très élevés de GH avant de prendre les gélules, de sorte qu’ils ont été éliminés de l’échantillon.

Taux-d-hormone-de-croissance-des-sujets-test-avant-la-prise-de-PowerFull-USP-Labs

Si vous observez les 13 autres sujets du test, vous remarquerez que seulement 3 ou 4 d’entre eux ont réagi clairement au supplément. Et le reste ne l’a pas fait.

Les suppléments ne produisent pas toujours les effets que l’on attendrait d’eux

Ce n’était pas vraiment une surprise. Les suppléments ne sont pas des substances pharmacologiques pour lesquelles vous vous attendez à avoir un effet peu importe les conditions. Certains athlètes n’ont même pas réagi à des suppléments testées comme la créatine et le bêta-alanine.

Les chercheurs admettent que l’étude ne présente pas la preuve absolue que PowerFULL fonctionne. Ils n’ont pas utilisé de groupe placebo non plus. De plus, ils ne savent pas si l’augmentation du niveau de l’hormone de croissance était suffisante pour avoir un effet sur ​​le muscle et la masse grasse.

Source Ergo-Log: Plant-based growth hormone booster: sometimes it works and sometimes it doesn’t

Source de l’article: Nutrition and Metabolic Insights 2011:4 55–63.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.