Quel rapport y aurait-il entre le jus de tomates et la force musculaire ?

Aucun commentaire

tomate-antioxydantsAu cours du processus de vieillissement, conserver sa force musculaire, et peut-être aussi l’augmenter, deviendrait plus facile si l’on consommait plus de tomates et autres produits à base de ce fruit tels que le jus et le concentré de tomates. Une étude remarquable sur le jus de tomates, que des chercheurs japonais ont publiée dans le Food Chem. Toxicology, le suggère.

Les tomates et vos muscles !?!

Les fabricants de suppléments anti-âge et de nutrition sportive suivent l’actualité scientifique avec intérêt sur l’interaction entre les tomates, l’exercice et les muscles. Des études montrent que le jus de tomates ralentirait la production de radicaux libres pendant l’exercice, tout comme la production de protéines inflammatoires telles que la CRP (Note: Protéine C réactive).

Si vous avez lu les articles du blog, vous savez aussi qu’il y a des substances anabolisantes dans les tomates comme l’affirment des études in vitro et animales. Dès lors, vous comprenez pourquoi des scientifiques du sport comme David Nieman expérimentent l’extrait de tomates sur des athlètes. Au printemps 2018, David Nieman avait publié une étude dans laquelle une supplémentation en extrait de tomate Lycored semblait réduire la dégradation musculaire chez les athlètes d’endurance.

Si les gens n’exercent pas une profession très physique et ne font pas d’exercice, ils perdent un peu de muscle et de force musculaire chaque année après leur trentième année. La consommation de tomates, de jus de tomate et d’autres produits à base de ce fruit pourrait-elle ralentir cette perte de force musculaire ? Des épidémiologistes japonais, associés à l’université de Tohoku, ont tenté de répondre à cette question.

L’étude sur le jus de tomates

Les chercheurs ont déterminé avec quelle force 259 adultes japonais âgés de 22 à 68 ans pouvaient serrer une pince avec leurs mains. En outre, ils ont étudié le régime alimentaire des participants à l’étude. Trois ans plus tard, les chercheurs ont de nouveau mesuré la force musculaire des participants à l’étude.

tomate-muscles

Lorsque les chercheurs balayent les effets du plus grand nombre possible d’autres facteurs avec des données statistiques corrigées, les tomates et les produits à base de tomates protègent contre la diminution de la force musculaire. L’effet ne semble pas important, mais les chercheurs ont suivi les participants à l’étude pendant seulement 3 ans. Quelle serait l’ampleur de l’effet si les chercheurs suivaient leurs participants pendant 20 ans ?

tomates-sarcopenie

tomates-etudes-scientifiques

Les chercheurs japonais ont également cherché à savoir si d’autres groupes d’aliments, comme les agrumes, les carottes, les oignons et les choux, protégeaient la force musculaire au fil des ans. Ils n’ont constaté aucun effet significatif. La consommation de fruits et légumes en général ne protège pas non plus contre la diminution de la force musculaire.

Conclusion de l’étude sur l’intérêt du jus de tomates

“Cette étude a révélé qu’une fréquence accrue de consommation de tomates et de produits à base de tomates était associée à une diminution de la perte de force de préhension chez les adultes japonais, même après avoir pris en compte les facteurs de confusion potentiels”, résument les chercheurs. “Par conséquent, cette étude suggère que la consommation de tomates et de produit à base de tomates pourrait protéger contre la diminution de la force des muscles squelettiques associée au vieillissement”.

Note EM: Ce genre d’étude est intéressante car elle met en lumière l’aspect multi-factoriel du vieillissement cellulaire et organique, à savoir les facteurs pro-inflammatoires, la neutralisation des radicaux libres ainsi qu’un autre aspect spécifique à la tomate, c’est à dire la tomatidine. Comme nous l’avions vu dans des articles précédents, la tomatidine est une molécule végétale anabolisante. Cependant, la très faible quantité de cette molécule retrouvée dans les tomates, associée à une biodisponibilité basse ne nous laisse présager rien de vraiment utile. Se pourrait-il pourtant que le jus de tomate présente un taux de tomatidine plus élevée ? Des études cliniques supplémentaires seraient nécessaires afin d’en évaluer la quantité et les effets. Ce n’est pas le cas pour l’instant mais de toute évidence, cette étude met à nouveau en lumière le fait qu’une alimentation saine représente toujours notre première médecine. De là, faites en sorte que les tomates, ou le jus de tomates, fassent partie de votre régime alimentaire hebdomadaire.

Source de l’article: More tomato juice, stronger muscles

Source Ergo-log: J Epidemiol 2018;28(9):397-403.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

 

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.