Les buveurs de café présenteraient un taux plus élevé de testostérone et plus bas d’œstradiol

Aucun commentaire

Les personnes qui boivent quelques tasses de café par jour auraient plus de testostérone et moins d’œstradiol dans le sang que les non buveurs de café. Les épidémiologistes de l’Université d’Harvard écrivent ceci dans l’American Journal of Clinical Nutrition. C’est une analyse qui mérite d’être remarquée par ceux qui doutent encore que le café ne soit pas autre chose qu’un simple stimulant.

L’analyse sur les buveurs de café

Les chercheurs ont utilisé les données de 17 881 femmes et 8 848 hommes qui ont été recueillies dans le cadre de la Nurses’ Health Study and the Health Professionals. Les chercheurs se sont penchés sur la consommation de café en général, mais aussi séparément sur le café avec et sans caféine. Toutes ces analyses ont abouti aux mêmes conclusions. Les effets du café étudiés dans cette analyse seraient donc indépendants des effets de la caféine. Ils pourraient être l’œuvre des phénols du café comme l’acide chlorogénique.

Résultats de l’analyse sur les effets du café

Les chercheurs ont retrouvé plus de testostérone et moins d’œstradiol dans le sang des participants à l’étude qui buvaient au moins une tasse de café par jour que dans le sang des non buveurs de café. Ces différences étaient statistiquement significatives.

cafe-testosterone-ostradiol

Les chercheurs se sont également penchés sur l’adiponectine – une hormone de régulation des graisses et du glucose – et le facteur inflammatoire CRP. Dans le sang des buveurs de café qui prenaient 4 tasses ou plus de café par jour, ils ont trouvé 16,6 % moins de CRP et 9,3 % plus d’adiponectine.

Conclusion sur les effets du café

“Notre étude indique que la consommation de café est associée à un profil favorable de biomarqueurs plasmatiques ou de voies métaboliques (…) “, concluent les chercheurs. “De futures études prospectives et interventionnelles sont justifiées pour confirmer nos conclusions.”

Source de l’article: More testosterone and less estradiol in coffee drinkers

Source Ergo-log: Am J Clin Nutr. 2019 Mar 1;109(3):635-47.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.