Une étude sur l’animal confirme l’effet des BCAA sur la longévité

4 Commentaires

BCAASujet très controversé, il n’en demeure pas moins que les BCAA sont des acides aminés essentiels et que la Leucine représente un élément clé pour la synthèse des protéines, et c’est d’autant plus vrai que l’âge avance. Une majorité écrasante d’études scientifiques convergent dans ce sens, surtout pour la sarcopénie. Mais de là à faire un lien, direct ou indirect avec la longévité, c’est un terrain sur lequel on n’attendait pas vraiment les acides aminés branchés. D’autres études (réalisées par les mêmes chercheurs que ceux qui ont effectués l’étude décrite ci-dessous ainsi que celles d’autres chercheurs) vont dans ce sens. De toute évidence, les apports en protéine est donc, en acides aminés, prennent naturellement de l’importance avec l’âge, le rapport entre la longévité et les BCAA ne serait donc pas vraiment une surprise. Je vous laisse avec l’article traduit d’Ergo-log, avant d’ajouter une note après la traduction…

————————————-

Le supplément d’acides aminés BigOne serait populaire parmi les athlètes d’endurance italiens. Des chercheurs italiens ont donc mélangé BigOne avec l’eau de leurs souris de laboratoire. Ils ont découvert que les animaux profitaient d’une longévité augmentée de 10%.

Durant le processus de vieillissement, les cellules ne sont plus en mesure de produire suffisamment d’énergie. Elles ne peuvent donc plus se protéger efficacement contre les radicaux libres. Il est vrai que la restriction calorique retarde le processus de vieillissement, mais pour de nombreuses personnes, un régime dont l’apport énergétique est réduit d’un cinquième ou plus serait hors de question.

Les Italiens ont découvert dans des études antérieures que les acides aminés à chaîne ramifiée offrent une protection contre certains des effets du vieillissement. C’est pourquoi ils ont décidé d’examiner si les BCAA de BigOne pouvaient prolonger la durée de vie des rats mâles adultes. La composition de BigOne est listée ci-dessous. Les animaux ont reçu 1,5 g de BCAA par kg de poids corporel/jour. Les tableaux ci-dessous décrivent l’effet longévité des BCAA. Note EM: Comme vous le constatez, il s’agit d’acides aminés enrichis en BCAA pour être exact.

BCAA-acides-amines

bcaa-longevite

WT = Souris ordinaires eNOS-/- = Souris incapables de fabriquer l’enzyme NOS-synthase

Les souris ne pouvant synthétiser cette enzyme meurent relativement jeune d’un arrêt cardiaque. Les BCAA N’avaient que peu d’influence sur elles.

Les chercheurs ont fait courir certaines souris sur un tapis roulant, 5 jours par semaine. Chez ces souris, les BCAA ont stimulé la production des SIRT1, prolongeant la vie et d’enzymes protectrices au niveau des cellules musculaires et cardiaques.

bcaa-sirt1

bcaa-mitochondries

Les BCAA ont activé la molécule PGC-1-alpha. Cela a permis aux souris de produire plus de mitochondries et par conséquent, elles ont résisté plus longtemps au test d’épuisement.

bcaa-pgc-1-alpha

bcaa-synthese-mitochondries

Le directeur de recherche, Enzo Nisoli, avait émis l’hypothèse en interviews que l’être humain pourrait vivre plus longtemps s’ils prenait des BCAA après 60 ans. “Je pense qu’après 60 ou 65 ans, des personnes en bonne santé pourraient commencer à prendre ce mélange en tant que stratégie préventive”. Nisoli a également précisé qu’il allait répéter ses expériences sur des animaux.

Source de l’article: BCAAs extend lifespan in animal study

Source Ergo-log: Cell Metab. 2010 Oct 6; 12(4): 362-72.

Note EM: J’ai donc fait ma petite recherche afin de tomber sur la suite des études effectuées par Enzo Nisoli…

L’étude en question date de 2011, elle a été publiée dans Aging. Je vous ai traduit rapidement une partie des conclusions: “De nombreuses preuves récentes suggèrent que les acides aminés, et en particulier les BCAA, se comportent comme des modulateurs – conservés au cours de l’évolution – de la longévité de différents organismes, allant des levures aux mammifères. Nos données démontrent que la prise orale d’un mélange équilibré d’acides aminés enrichi en BCAA améliore la coordination motrice et l’endurance et favorise la longévité des souris mâles. Le rôle clé de BCAA sur la biogenèse mitochondriale, le métabolisme énergétique cellulaire et les systèmes de modulation des ROS (Note: Radical Oxygen Species = radicaux libres ou dérivés réactifs de l’oxygène), via la modulation des voies mTOR/eNOS, peut expliquer la plupart des actions bénéfiques de cette supplémentation. (…)* Nisoli et ses collègues ajoutent que d’autres études seront nécessaires afin d’aller plus loin dans la compréhension de ces mécanismes biologiques liés au vieillissement de l’organisme.

Je vous invite à vous reporter à l’article complet publié dans Aging pour plus d’informations: Branched-chain amino acids, mitochondrial biogenesis, and healthspan: an evolutionary perspective

* D’Antona G. et al., Branched-chain amino acid supplementation promotes survival and supports cardiac and skeletal muscle mitochondrial biogenesis in middle-aged mice. Cell Metab. 2010; 12:362-372.

Je ne vous ai pas mis la bibliographie pour des questions évidentes de duplicate content. Autre évidence, elle concerne l’importance de la Leucine en relation avec la sarcopénie comme je l’avais précisé en début d’article, voire de la Leucine avec la Glycine, comme cela a déjà été démontré.

Eric Mallet

 

 

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

4 Commentaires

  1. Sabria -  24 mars 2019 - 21 h 32 min

    Bonsoir !

    Merci beaucoup pour cette traduction et la note explicative, c’est très intéressant. J’ai une question classique concernant le dosage des BCAAs, j’ai souvent entendu dire que les dosages 4-1-1/8-1-1 etc. n’étaient que des fantaisies marketing par rapport au 2-1-1 (et qu’ils étaient même potentiellement contre-productifs…). Pourtant, j’entends aussi que plus le dosage en L-leucine est important, mieux c’est.

    Qu’en est-il vraiment?

    Merci encore

    Sabria

    http://lenlivree.blogspot.com/
    • Eric -  24 mars 2019 - 22 h 55 min

      Bonsoir,

      Merci pour votre question. Tout d’abord, et d’un point de vue strictement linguistique, je dirais simplement que je trouve très étrange le fait de mettre un “s” à une abréviation, ce qui ne se fait généralement pas en français. Par contre, cela se fait en anglais. Donc, tout simplement d’écrire, des BCAA. Passons… Ce n’est qu’un détail. Ce qu’il faut surtout savoir, c’est que des formules du genre 4:1:1, 8 ou même 12 arrangent surtout les fabricants puisqu’il ne s’agit plus que de Leucine et donc, c’est surtout moins cher à fabriquer que de respecter la norme établie de 2 part de Leucine pour 1 part d’Isoleucine et de Valine. Ces formules n’ont en soit qu’un seul intérêt, celui de vous faire payer plus cher pour de la Leucine. Dans ce cas, autant acheter de la Leucine pure (ce qui peut se concevoir avec une protéine ou un ensemble d’acides aminés: https://www.espacecorps-espritforme.fr/les-bienfaits-innatendus-dun-supplement-leucine-168g-leucine-boisson-intra-entrainement-aae-donne-lavantage-fois-gagnez-encore-33/3769

      Il s’agit effectivement plus d’une fantaisie marketing que d’une réalité puisque même si la Leucine stimule la synthèse des protéines, elle ne le fait pas toute seule. Isoleucine et Valine ont également un rôle à jouer, tout comme les autres acides aminés. Pour les BCAA, il sera toujours plus sérieux d’en rester à un ratio 2:1:1 comme la recherche l’a démontré.

      Merci à vous,
      Eric Mallet

      https://www.espacecorps-espritforme.fr/
  2. Sabria -  25 mars 2019 - 6 h 37 min

    Merci beaucoup pour cette réponse. Aïe aïe aïe le vilain anglicisme ! Merci beaucoup pour la correction. On s’est rencontrés au repas planete muscle (avec Frédéric) et depuis je lis vos articles avec intérêt et profit.

    Bonne journée !

    http://lenlivree.blogspot.com/

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.