Combien d’entraînements les bodybuilders peuvent-ils manquer sans réduire leur progression ?

bodybuilding-entrainement

Image www.t-nation.com

Les culturistes qui évitent les entraînements de manière occasionnelle – faute de temps ou de motivation – progresseraient tout autant que les bodybuilders qui ne manquent jamais une séance. Mais les athlètes qui sauteraient plus de 20% de leurs séances d’entraînement comprometteraient définitivement leur progression. C’est du moins ce qu’affirme une étude publiée par les scientifiques du sport de l’Université de Brasilia dans l’Asian Journal of Sports Medicine.

L’étude sur la variabilité de fréquence des entraînements

Les Brésiliens ont fait une expérience avec 90 étudiants de sexe masculin qui n’avaient jamais touché un haltère au début de l’étude. Les chercheurs ont demandé à leurs sujets de s’entraîner deux fois par semaine dans une salle de musculation. L’expérience a duré 11 semaines.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Les coureurs bénéficient aussi des squats complets

squat

Le squat – image Fotolia

Les coureurs qui veulent améliorer leurs performances utilisent les exercices de musculation. Cela les protège des blessures, améliore leur vitesse et paradoxalement, leur endurance. Les scientifiques du sport de la St. Francis University aux États-Unis ont découvert que le même effet s’appliquait aux coureurs comme aux athlètes de force. Ils obtenaient plus de résultats de leurs squats s’ils les exécutaient correctement.

Entraînement de force et athlètes d’endurance

La musculation est plus utile pour les athlètes d’endurance que les entraîneurs ne l’ont cru pendant de nombreuses années. La musculation rend les muscles des athlètes d’endurance plus rapides et plus efficaces. La musculation protègerait également les cyclistes contre l’ostéoporose. Les athlètes d’endurance intelligents le savent déjà. C’est pourquoi ils sont de plus en plus présents dans les salles de musculation à faire des squats, des front squats et des split squats.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Mais pourquoi les femmes préfèrent s’entraîner avec de faibles charges ?

femme-musculation

Image www.refinery29.com

Lorsque les femmes débutent l’entraînement de musculation, elles préfèrent souvent les poids légers. Elles préfèrent s’entraîner ainsi et craignent parfois que l’utilisation de poids lourds ne les transforme en une espèce de « she-Hulk ». Selon une étude américaine publiée dans le Journal of Strength & Conditioning Research, les femmes réagiraient aussi bien à l’entraînement de force avec des charges légères qu’à un entraînement avec charges élevées. Et qu’elles s’entraînent beaucoup ou un peu moins, elles ne devraient pas se changer en Hulke.

L’étude sur les femmes et la musculation

Jason Cholewa, scientifique du sport affilié à l’Université Coastal Carolina, a divisé 20 étudiantes en 2 groupes. Les deux groupes se sont entraînés 3 fois par semaine pendant 9 semaines. Chaque semaine, Elles s’entraînaient deux fois en full body et une fois le bas du corps avec des exercices de base. Un groupe s’est entraîné avec des charges lourdes, ce qui leur a permis de réaliser un maximum de 5 à 6 répétitions. Les jeunes femmes ont fait 4 séries par exercice.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Un temps de repos de 2 ou 5 minutes entre les sets ? Quelle différence sur la croissance musculaire ?

temps-de-repos-musculationVous vous entrainez dur depuis des semaines et vous êtes un peu contrarié ce soir là. Vous voulez vraiment continuer l’entraînement mais vous avez besoin d’un plus long temps de repos entre les séries. Selon les scientifiques finlandais, ce n’est pas un problème. Une étude, publiée en 2005 dans le Journal of Strength and Conditioning Research montre que votre progression physique serait la même avec une pause de 5 ou de 2 minutes.

Existe t-il un temps de repos idéal entre les séries ?

Certaines méthodes de musculation pourraient vous conseiller de courtes pauses entre les séries. Deux minutes de repos serait le temps maximum qu’un entraîneur moyen pourrait vous accorder. Les chercheurs se sont demandés si cette idée était fondée. Ils firent donc une expérience avec 12 sujets masculins. Ils faisaient tous de la musculation depuis 6 ans en moyenne.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Le cardiotraining augmenterait les effets de l’entraînement de force, quelque fois…

cardiotrainingSous certaines conditions, les athlètes pourraient développer plus de masse musculaire en combinant entraînement de force et cardiotraining plutôt qu’en effectuant un entraînement de force seul. Des scientifiques suédois du sport l’ont démontré dans une petite étude sur l’homme publiée dans PLoS One.

L’entraînement de force et le cardiotraining

Si votre volume d’entraînement total devient trop élevé, les effets escomptés de l’entraînement de force et le cardiotraining pourraient commencer à se contrarier l’un l’autre. Les meilleurs entraîneurs et scientifiques du sport le savent depuis des années. Des méta-études ont également démontré jusqu’où les athlètes de force pouvaient augmenter leurs entraînements de cardiotraining sans compromettre leurs résultats. A priori, une séance de cardio de 20 minutes trois fois par semaine ne devrait pas poser de problème aux athlètes de force.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Brulez un peu plus de graisse avec les trisets à l’entraînement de musculation

exercice-triset-supersetLes athlètes de force pourraient réduire leur pourcentage de graisse en faisant des trisets à l’entraînement au lieu de leurs séries traditionnelles. C’est ce qu’ont découvert des scientifiques du sport de l’Université catholique San Antonio de Murcie en Espagne.

L’étude sur l’entraînement avec des trisets

Les chercheurs espagnols ont pris 33 hommes comme sujets. Ils les ont divisé en trois groupes: un groupe témoin, un groupe entrainé de manière traditionnelle [TS] et un groupe entrainé avec des trisets [HRC].

En savoir plus »
Aucun commentaire

L’exercice à haute intensité serait plus sain

exercice-haute-intensite

Image menshealth.com

L’exercice est une activité toujours saine, même si vous en faites énormément. C’est un sujet sur lequel nous avions écrit récemment. Mais est-il important que vous fassiez des exercices à haute intensité ou que vous les fassiez plus tranquillement ? La première option serait plus favorable, selon un article publié par des chercheurs de l’Université de Sydney dans le JAMA Internal Medicine. L’exercice serait encore plus sain si un quart ou un tiers de l’activité physique réalisée est constituée d’exercices intensifs.

L’étude scientifique sur la haute intensité

Les chercheurs ont rassemblé les données recueillies lors de l’étude australienne 45 And Up. Ils ont suivi plus de 200 000 hommes et femmes âgés de 45 à 75 ans au début de l’étude pendant plus de 7 ans.

En savoir plus »
Aucun commentaire