La Withaférine A, un anti-œstrogène (et peut-être aussi un anabolisant) de l’Ashwagandha

Aucun commentaire

ashwagandha-withaferineSelon des études cliniques ou sur l’animal – principalement sponsorisées -, la supplémentation en Ashwagandha  augmenterait les niveaux de testostérone et stimulerait le développement du tissu musculaire. Les chercheurs de l’Institut du cancer de l’Université de Pittsburgh pourraient avoir découvert en 2011 comment l’Ashwagandha peut produire ces effets sur l’organisme. Leurs recherches mettent en évidence l’activité pharmacologique de la withaférine A, un ingrédient actif important de l’Ashwagandha.

La withaférine A présenterait un effet contre le cancer du sein

Les chercheurs américains ont exposé des cellules MCF-7 en éprouvette à de la withaférine A sur des concentrations de quelques micromoles. Les cellules cancéreuses ont perdu de leur vitalité. De plus, la withaférine A a endommagé l’ADN des cellules. Les cellules MCF-7 sont des cellules de cancer du sein qui ont besoin d’estradiol pour proliférer.

withaferine-a-mcf-7

Un effet anti-œstrogénique de l’Ashwagandha

On s’attendrait à ce genre d’effets dans des expériences où les chercheurs exposent les cellules MCF-7 à des anti-œstrogènes tels que le tamoxifène. Les chercheurs se sont donc demandé si la withaférine A avait un effet anti-œstrogénique.

Pour le savoir, les chercheurs ont mis des cellules MCF-7 dans des tubes à essai avec de la withaférine A. Ensuite, ils ont mesuré ce qu’il advenait de la synthèse du récepteur d’estradiol alpha. Ce récepteur induit les effets œstrogéniques typiques de l’œstradiol, tels que la croissance du tissu adipeux dans la région du sein, la rétention d’eau et l’agressivité. Le récepteur alpha est également impliqué dans la croissance des types de cellules cancéreuses sensibles à l’œstradiol.

Le tableau ci-dessous montre que la withaférine A a réduit la production de la protéine alpha du récepteur de l’œstradiol. Cela s’est également produit quand les chercheurs avaient ajouté de l’estradiol en plus de la withaférine A à leurs cellules cancéreuses de culture.

withaferine-ashwagandha

withaferine-a-estradiol-recepteur

Quels effets sur la croissance musculaire ?

En même temps, la withaférine A a également induit la production du récepteur bêta de l’estradiol, écrivent les chercheurs. Via ce récepteur, l’œstradiol a des effets anabolisants dans les tissus musculaires et osseux ainsi que des effets positifs sur les vaisseaux sanguins.

Selon des biochimistes allemands de l’université de Cologne, l’ecdystérone, une substance de type stéroïde présente dans les épinards, présente un effet anabolisant car elle active le récepteur bêta de l’estradiol. La whaférine A et l’ecdystérone pourraient-elles renforcer leurs effets ergogéniques respectifs ?

Source de l’article: Withaferin-A, an anti-estrogen (and maybe also an anabolic) in ashwagandha

Source Ergo-log: Mol Carcinog. 2011 Aug;50(8):614-24.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.