Votre Whey serait sans doute plus utile avant l’entraînement

iso-zero-proteinSi vous prenez un shake de lactosérum avant un entraînement de force, vos muscles en tireront plus de profit que si vous le buvez après la séance d’entraînement. Les scientifiques du sport de l’université de Birmingham auraient établi la preuve de l’effet supérieur des milk-shakes protéinés avant l’entraînement à partir d’expériences réalisées sur 17 sujets âgés d’une vingtaine d’années.

L’étude sur la Whey avant et après l’entraînement

Les chercheurs ont donné à leurs sujets de test un milkshake contenant 20 g de lactosérum. Les huit sujets du pré-groupe ont bu leur shake de protéine juste avant l’entraînement sur un appareil d’extension des jambes. Ils ont fait 10 séries de 8 répétitions avec 80 % du poids réalisable sur une seule répétition. Les 9 autres sujets du post-groupe ont bu leur shake 60 minutes après avoir terminé leur entraînement.

Les résultats de l’étude

En savoir plus »
Aucun commentaire

L’ecdystérone et le cartilage de vos articulations

ecdysterone-moleculeL’ecdystérone, une molécule à structure stéroïde présente dans les plantes de type épinard, favoriserait le développement du cartilage articulaire. Les endocrinologues de l’université de Göettingen en Allemagne, sont parvenus à cette conclusion à partir d’expériences réalisées sur des rats. Les culturistes connaissent bien les effets des suppléments d’ecdystérone sur la croissance musculaire, mais selon les Allemands, l’ecdystérone pourrait également aider à renforcer les articulations et les os.

L’ecdystérone présenterait un effet protecteur sur les articulations, le cartilage et les os après la ménopause

ecdysterone-complement-alimentaireLes chercheurs étudient les changements alimentaires qui pourraient aider les femmes à conserver leur force et leur santé après la ménopause. Le déclin des hormones sexuelles chez les femmes post-ménopausées réduit la masse et la force des muscles et des os. Il pourrait également y avoir un lien entre la réduction de la production d’œstradiol et l’arthrite. Puisque des études sur les animaux ont montré que les ecdystéroïdes présentent des effets anabolisants, les Allemands ont effectué des tests sur des rats femelles dont les ovaires productrices d’hormones avaient été enlevés. Les Allemands voulaient savoir si l’ecdystérone protégeait les os et les articulations des rats. Ils n’ont pas été déçus.

Les expériences des chercheurs allemands ont duré trois mois. Un groupe de rats a reçu une nourriture à laquelle on a ajouté 3 g/kg d’ecdystérone. Ils ont consommé environ 53 mg d’ecdystérone par jour. Un autre groupe de rats de laboratoire a reçu de la nourriture à laquelle on avait ajouté de l’estradiol synthétique, ce qui donne une dose quotidienne d’environ 132 microgrammes d’estradiol.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Un hydrolysat de collagène pour soulager les articulations des athlètes

Les athlètes qui éprouvent des douleurs articulaires en se tenant debout, en marchant ou en soulevant de lourdes charges pourraient soulager la douleur en prenant de l’hydrolysat de collagène. Mais ils devraient en prendre à une dose élevée, et ce pendant au moins 6 mois, selon les données avancées par les scientifiques du sport de l’université d’État de Pennsylvanie.

Le collagène et la santé des articulations

Une demi-douzaine d’études scientifiques de petite envergure ont été publiées dans des revues allemandes dans les années 1970 et 80. Elles ont montré que le collagène aidait les articulations à récupérer plus rapidement. Un aperçu de tout ce que l’on sait sur la supplémentation en collagène et les articulations se trouverait dans le rapport Collagen Hydrolysate and its Relationship to Joint Health. Le rapport a été commandé par Gelita, une multinationale spécialisée dans la gélatine.

L’idée qui sous-tend la supplémentation en collagène est que l’hydrolysat de collagène – comme la gélatine – est une bonne source d’acides aminés glycine et proline. Ceux-ci sont essentiels pour la production de tissu conjonctif, et donc aussi pour le cartilage. Pour être clair dès le départ, cependant : Gelita a également financé l’étude de 2008 qui a été publiée dans Current Medical Research and Opinion. Les chercheurs ne cachent pas la préparation qu’ils ont testée : CH-Alpha, un produit allemand.

collagene-articulations-tendons

collagene-articulations

Les 97 sujets faisaient tous du sport et présentaient des articulations douloureuses. Les athlètes ont été invités à évaluer leur niveau de douleur sur une échelle de 0 à 10 avant le début de la supplémentation.

En savoir plus »
Aucun commentaire

MSM, hormone de croissance et IGF-1, des os plus solides, des muscles plus forts ?

Selon une poignée d’études humaines, la supplémentation en MSM pourrait accélérer la récupération musculaire après un exercice intense. Ce constat pourrait être lié au fait que le MSM réduit l’effet du cortisol, avons-nous écrit il y a de cela quelques articles. Mais une autre possibilité d’explication repose sur le fait que le MSM renforce l’action de l’hormone de croissance et de l’IGF-1 dans le tissu musculaire. C’est du moins ce que nous spéculons aujourd’hui après avoir lu une étude in vitro significative. Le MSM semble stimuler le développement osseux par ce mécanisme.

L’étude sur le MSM et le cortisol

Les recherches scientifiques dont vous pouvez déduire que le MSM protège les cellules musculaires contre le cortisol ont été menées par le groupe de scientifiques moléculaires sud-coréen Young Mok Yang. Ces chercheurs ont publié plusieurs fois sur les effets du MSM sur différents types de cellules. L’étude dont nous parlons maintenant a également été effectuée par Yang et ses collègues.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Bétaïne et choline, deux agents de recomposition qui protègeraient contre le cancer

choline-methyles

La choline

Les athlètes connaissent la bétaïne et la choline comme des substances naturelles qui augmenteraient la quantité de tissu musculaire et diminueraient la quantité de graisse corporelle. Selon une méta-analyse publiée dans Scientific Reports par des oncologues chinois à l’université de Médecine de Nanjing, ces deux substances protègeraient également contre le cancer.

Bétaïne et choline

Dans l’organisme, ces deux molécules agissent toutes deux comme donneurs de méthyles. Les cellules utilisent ces groupes méthyles pour réparer l’ADN endommagé. C’est pour cette raison que les scientifiques de la nutrition supposent que les régimes alimentaires riches en choline et en bétaïne réduisent le risque de certains cancers. En outre, les cellules utilisent la choline comme élément de construction de leurs membranes.

betaine-et-choline

En savoir plus »
Aucun commentaire

La Withaférine A, un anti-œstrogène (et peut-être aussi un anabolisant) de l’Ashwagandha

ashwagandha-withaferineSelon des études cliniques ou sur l’animal – principalement sponsorisées -, la supplémentation en Ashwagandha  augmenterait les niveaux de testostérone et stimulerait le développement du tissu musculaire. Les chercheurs de l’Institut du cancer de l’Université de Pittsburgh pourraient avoir découvert en 2011 comment l’Ashwagandha peut produire ces effets sur l’organisme. Leurs recherches mettent en évidence l’activité pharmacologique de la withaférine A, un ingrédient actif important de l’Ashwagandha.

La withaférine A présenterait un effet contre le cancer du sein

Les chercheurs américains ont exposé des cellules MCF-7 en éprouvette à de la withaférine A sur des concentrations de quelques micromoles. Les cellules cancéreuses ont perdu de leur vitalité. De plus, la withaférine A a endommagé l’ADN des cellules. Les cellules MCF-7 sont des cellules de cancer du sein qui ont besoin d’estradiol pour proliférer.

withaferine-a-mcf-7

Un effet anti-œstrogénique de l’Ashwagandha

On s’attendrait à ce genre d’effets dans des expériences où les chercheurs exposent les cellules MCF-7 à des anti-œstrogènes tels que le tamoxifène. Les chercheurs se sont donc demandé si la withaférine A avait un effet anti-œstrogénique.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Les compléments alimentaires, à quoi ça sert ?

milkshake-proteineDéjà 700 articles publiés sur Espace Corps Esprit Forme mais j’ai toujours l’impression qu’il s’agit des premiers articles du blog. A mon sens, il me faudrait encore en écrire au moins 700 afin d’obtenir une base de données significative sur les ergogènes mais aussi, de multiplier suffisamment les sources d’informations pour obtenir une cohérence scientifique plus importante. En effet, la plupart des lecteurs, lorsqu’ils lisent un article, pensent toujours qu’une étude scientifique établit une vérité figée et immuable. Or, il n’en est rien.

Quant à cet article, j’aurais pu l’écrire il y a 10 ou 12 ans de cela, étant donné que la plupart de ceux qui veulent prendre un supplément nutritionnel ou qui en ont déjà pris ne savent toujours pas répondre à cette question: à quoi ça sert ? 

En France, le marché des compléments alimentaires pèse plus de 2 milliards d’euros depuis 2018

Selon les statistiques, le marché des compléments alimentaires aurait dépassé les 2 milliards d’euros en 2018 au niveau français. Cependant, répondre à la question “à quoi ça sert ?” s’avère toujours difficile pour la plupart des français. C’est peut-être un peu moins vrai pour nos voisins allemands ou italiens mais cela reste encore un sujet très relatif. Comme je l’affirmais dans un article sur les statistiques relatives au marché mondial, les 200 à 250 milliards d’euros de chiffre d’affaires devraient être atteint dans 5 ans seulement. Pourtant, le français moyens continue encore à s’interroger bêtement sur ce sujet. Marché en pleine expansion, la demande ne cesse de croitre chaque année. Cependant, le segment de la nutrition sportive n’est que minoritaire malgré une croissance elle aussi soutenue. Les compléments bien-être et santé comme les multivitamines, les produits minceur, vitaminés ou le collagène dominent largement. Toujours est-il que la plupart des français ne savent pas définir précisément ce qu’est un complément alimentaire et de là, ils savent encore moins en tirer profit.

En savoir plus »
2 Commentaires