La réhydratation et la prise de protéines de lactosérum iraient bien ensemble

Shake de protéine et réhydratation après l'entraînement de musculation

Image FitTasteTic – visualhunt.com

Les athlètes qui s’entraînent dur à des températures élevées pourraient parfaitement boire un shake à la fin d’une séance d’entraînement afin d’obtenir une bonne réhydratation tout en obtenant des acides aminés pour mieux récupérer. Les scientifiques du sport de l’université de Nottingham Trent en Angleterre en tirent cette conclusion dans le Journal of Athletic Training.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Une supplémentation en créatine réduit le taux de cortisol au repos et après l’entraînement

Créatine stimule la libération d'énergie

Si vous prenez déjà de la créatine, l’article de SuppVersity d’aujourd’hui sera juste un rappel pour vous assurer de ne pas en manquer. Si ce n’est pas le cas, les effets anti-glucocorticoïdes de la créatine sont une autre raison de commencer.

Cet article de 2014 du blog SuppVersity revient sur le lien existant entre une supplémentation en créatine et le taux de cortisol, prouvant une fois de plus que la créatine fait bien plus que de vous aider à prendre du muscle… Le lien vers l’article original est donné en fin de page.

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

Les acides aminés essentiels stimulent la prise du glucose en activant l’expression des GLUT4

Acides aminés essentiels Glut4

Image 1 : Les smoothies à haute teneur en EAA sont une bonne idée, ceux à haute teneur en sucre le seraient moins.

Cet article de Suppversity.com revient sur l’effet des acides aminés essentiels sur les transporteurs de glucose et sur le GLUT4 en particulier, tout en agissant sur une protéine qui régule l’expression de ce dernier à la hausse, l’AS160. Pour faire simple, disons que la translocation du GLUT4 désigne son « déplacement » depuis le milieu intracellulaire vers les membranes afin de transporter et d’assimiler le glucose.

Eric Mallet

En savoir plus »
1 Commentaire

Un extrait de feuilles d’olivier augmenterait la concentration de l’hormone thyroïdienne active T3

Huile d'olive source d'oleuropéine et d'antioxydantsSelon les fabricants, les suppléments contenant de l’extrait de feuilles d’olivier réduiraient le rythme du vieillissement et protègeraient la peau contre les rayons UV. Il y a dix ans, des chercheurs de l’Université du Roi Saoud en Arabie Saoudite ont publié une étude sur animaux. Elle suggère que l’extrait de feuilles d’olivier pourrait également aider à perdre du poids. Selon les Saoudiens, cet extrait riche en phénols augmenterait la concentration d’hormones thyroïdiennes actives dans le sang.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Protéine et Croissance musculaire, mTOR et Leucine avec Gabrielle Lyon et Mike Mutzel

Dr Gabrielle Lyon, spécialiste du métabolismeDans cette vidéo, nous retrouvons le Dr. Gabrielle Lyon en compagnie de Mike Mutzel, auteur de plusieurs ouvrages sur la nutrition aux USA dont The Belly Fat Effect.parmi les plus connus outre-Atlantique. Il travaille en compagnie des plus grands spécialistes de la médecine fonctionnelle, de la nutrition et de l’industrie du fitness. Nous le retrouvons avec Gabrielle Lyon pour évoquer une question qui intéresse les athlètes du bodybuilding de près, celui de la Leucine et de la protéine signal mTOR.

En savoir plus »
Aucun commentaire

L’Ashwagandha augmenterait l’endurance, méta-analyse…

Ashwagandha complément alimentairePour les athlètes d’endurance et les longévitants [personnes qui veulent vivre 100 ans en parfaite santé et qui lisent des sites web bizarres comme celui-ci], l’Ashwagandha est devenu encore plus intéressants qu’il ne l’était déjà. Selon une récente méta-analyse réalisée par des chercheurs espagnols de l’université d’Extremadura, la supplémentation en extraits d’Ashwagandha augmenterait le VO2max. Le VO2max est un des principaux déterminants de l’endurance. Et si vous augmentez votre VO2max, vous ralentissez probablement aussi le vieillissement.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Le gingembre noir thaïlandais stimulerait le métabolisme musculaire chez les athlètes âgés

Structure moléculaire du diméthoxyflavone du gingembre noir

Le diméthoxyflavone

Le flavonoïde diméthoxyflavone, présent dans l’herbe asiatique Kaempferia parviflora, le gingembre noir, aurait la particularité de stimuler le métabolisme musculaire des personnes d’âge moyen et de leur rendre une condition physique avantageuse. C’est du moins ce que suggère une étude sud-coréenne sur des animaux de l’université Yonsei. La quantité de diméthoxyflavone nécessaire serait élevée mais pas extrême.

En savoir plus »
Aucun commentaire