S’entraîner par temps chaud serait compatible avec la créatine

Créatine et fortes chaleurs ne sont pas incompatibles

Créatine et temps chaud ne sont pas incompatibles

Même lorsque le temps est chaud, les athlètes peuvent prendre de la créatine sans problème. La supplémentation en créatine ne les rendra pas moins résistants à la chaleur. Nous pourrions être d’accord avec ceci si l’on se base sur une méta-étude publiée par des scientifiques du sport à l’Université du Connecticut dans le Journal of Athletic Training.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Vous dites ? Le Nicotinamide Riboside réduirait l’endurance des athlètes ?

Représentation moléculaire du nicotinamide riboside Le Nicotinamide Riboside, un supplément anti-âge très tendance (du moins aux USA), réduirait la capacité d’endurance. Des scientifiques grecs du sport à l’Aristotle University of Thessaloniki rapportent ceci dans le Journal of the International Sport Nutrition. Mais même après avoir lu attentivement l’étude grecque, il est certain que nous prendrons toujours notre nicotinamide riboside.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Dr. Gabrielle Lyon et Ben Pakulski – Questions Réponses

Gabrielle Lyon médecin spécialiste des protéinesPremier article de commentaires sur vidéos, je commencerai cette série avec l’interview du docteur Gabrielle Lyon pour le MI 40 de Ben Pakulski. Chercheuse et praticienne réputée au USA pour sa méthode en nutrition, le Dr. Gabrielle Lyon est une spécialiste des protéines et de l’optimisation de la composition corporelle. Le Dr. Lyon est diplômée du Collège Ostéopathique de Médecine de l’Arizona (Arizona College of Osteopathic Medicine). Elle a complété ses études d’enseignante-chercheuse à la Washington University des Sciences de la Nutrition et de la Gériatrie à St. Louis. Elle pratique aujourd’hui la médecine à New York.

En savoir plus »
3 Commentaires

Acide arachidonique et croissance musculaire, est-ce vraiment sans risque ?

Représentation moléculaire de l'acide arachidoniqueL’acide arachidonique est au cœur des processus inflammatoires de l’organisme car précurseur de nombreuses molécules et hormones en lien direct avec l’inflammation comme les prostaglandines, les thromboxanes et autres leucotriènes. Phénomène extrêmement complexe et particulièrement difficile à définir dans son ensemble, le cycle de Krebs et les premières réactions qui l’entoure ressemble à un jeu d’enfant en comparaison avec la complexité du phénomène si l’on tient compte de toutes les interactions cellulaires.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Les besoins en protéines des plus de 65 ans seraient bien supérieurs à ce que vous pensez qu’ils sont…

Aliments riches en protéineQuantifier les besoins en protéines est un sujet particulièrement sensible dans le milieu de la nutrition sportive (ou de la nutrition tout court). C’est une matière qui fait sans doute débat depuis l’invention du tube à essai et du premier haltère ou du moins, depuis que l’on théorise sur le domaine très complexe de l’hypertrophie musculaire. A ce sujet, je reviendrai vers vous d’ici samedi ou dimanche pour vous faire part d’un article de synthèse particulièrement intéressant de Jäger et de ses renommés collègues sur ce sujet.

En savoir plus »
Aucun commentaire

L’Astragale stimulerait la formation de vos cellules de Leydig (et donc de la testostérone)

Astragale, cellules de Leydig et testostéroneLes cellules de Leydig des testicules produisent la testostérone qui circule dans le corps humain. Selon de nombreuses études scientifiques – et bien sûr l’industrie des suppléments – toutes sortes d’extraits végétaux pourraient stimuler ce processus de production hormonale. Des chercheurs de la Shanxi Agricultural University en Chine ont découvert qu’un extrait d’Astragalus membranaceus (Astragale) le ferait aussi – et qu’il aurait un effet supplémentaire. Selon les Chinois, l’Astragale augmenterait également le nombre de cellules de Leydig, le site de synthèse de l’hormone mâle.

En savoir plus »
Aucun commentaire

La bétaïne pour réduire la croissance des adipocytes ?

Bétaïne sous forme de complément alimentaireLa supplémentation avec une dose importante de bétaïne inhiberait la croissance des cellules de graisse. Selon une étude sur les animaux que des chercheurs de l’Université d’agriculture du Sichuan ont publiée dans Nutrients, la bétaïne permettrait à l’organisme de souris de se constituer une masse corporelle plus maigre tout en inhibant la croissance des graisses. Ce phénomène se produit lorsque le corps reçoit plus d’énergie qu’il n’en brûle mais aussi lorsque l’apport calorique et la combustion sont parfaitement coordonnés.

En savoir plus »
Aucun commentaire