La bêta-alanine pour combattre l’anxiété

beta-alanine-anxieteNerveux à cause d’un examen ? Agoraphobie ? Peur du noir ? Une étude japonaise a montré que vous pourriez surmonter plus facilement votre anxiété en prenant de la bêta-alanine. Et, si les Japonais ont raison, la bêta-alanine pourrait également protéger contre la dépression et la démence.

L’étude sur la bêta-alanine et l’anxiété

Les chercheurs de l’université de Kyushu ont fait une expérience avec trois groupes de souris. Un groupe a reçu une alimentation standard pendant cinq semaines, le deuxième a reçu une alimentation contenant 22,5 mmoles de taurine. Le troisième groupe a reçu une alimentation contenant 22,5 mmoles de bêta alanine.

Après environ quatre semaines, les chercheurs ont soumis les souris à des tests psychologiques. Ces tests sont conçus pour évaluer la facilité avec laquelle les animaux pouvaient gérer l’anxiété et le stress. Dans un test, les Japonais ont mesuré le temps que les souris ont mis avant d’oser se promener dans des passages ouverts – un environnement effrayant pour les souris – et dans un autre, le nombre de fois où elles prenaient le risque d’y pénétrer.

Les résultats de l’étude

Les chercheurs ont découvert que dans les deux tests, la supplémentation en bêta-alanine rendait les souris plus courageuses.

beta-alanine-stress

beta-alanine-neurologie

Une fois les cinq semaines écoulées, les chercheurs ont examiné l’hippocampe dans le cerveau des souris. Ils ont découvert comment la bêta-alanine avait modifié le comportement des animaux. L’acide aminé avait stimulé la synthèse du facteur neurotrophique issu du cerveau [BDNF] dans l’hippocampe. Le BDNF agit sur les cellules cérébrales un peu comme les hormones sur les cellules musculaires. Il les aide à se développer – non pas en taille physique, mais en aidant les cellules cérébrales à établir de nouvelles connexions entre elles.

Le cerveau et le BDNF

bdnf

BDNF

L’hippocampe joue un rôle dans le traitement et l’utilisation de l’information. Dans les maladies neurologiques telles que la maladie d’Alzheimer et la schizophrénie, on constate souvent des dommages à l’hippocampe. Comme le BDNF peut stimuler les cellules nerveuses pour réparer les dommages, les scientifiques étudient les effets du mode de vie sur la synthèse du BDNF. Un mode de vie qui active le BDNF pourrait aider à protéger contre la démence et la maladie d’Alzheimer. C’est du moins ce que l’on espère.

Une faible activité du BDNF peut entraîner davantage de dépression. L’exercice physique, les antidépresseurs et la stimulation intellectuelle aident probablement à lutter contre la dépression, car ils activent tous le BDNF. Les psychiatres qui traitent les personnes dépressives avec une thérapie de course obtiendraient-ils de meilleurs résultats s’ils donnaient également de la bêta-alanine à leurs patients ?

Source de l’article: Beta-alanine helps against anxiety

Source Ergo-log: Amino Acids. 2010 Jul;39(2):427-34.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

 

En savoir plus »
Aucun commentaire

Whey hydrolysée ou concentré, quand et pourquoi ?

whey-hydrolyseeSi vous prenez des shakes contenant une quantité substantielle de protéine, un milk-shake contenant un concentré de lactosérum à bon prix ferait aussi bien l’affaire qu’un hydrolysat de lactosérum plus coûteux. Mais si, pour une raison quelconque, vous ne pouvez prendre que des shakes avec peu de protéines, un milk-shake contenant une whey hydrolysée serait alors préférable. C’est ce que les chercheurs du groupe laitier japonais Meiji ont mis en évidence.

L’étude comparative entre la whey hydrolysée et un concentré

La recherche que les Japonais ont publiée dans Nutrition and Metabolism est une étude animale. Les chercheurs ont fait nager des rats pendant deux heures dans le cadre d’une série d’expériences et leur ont donné des protéines juste après. Les chercheurs ont ensuite déterminé la production de nouveaux tissus musculaires dans les triceps des animaux. Plus précisément, les chercheurs ont examiné le taux synthétique fractionné ou FSR.

Première étude chez l’animal

Dans une première expérience, les chercheurs ont donné à leurs rats 2 grammes de concentré de petit-lait par kilo de poids corporel. Ils ont découvert que le taux de synthèse fractionnée atteignait son maximum une heure après l’administration.

whey-hydrolysat-concentre

Seconde étude sur l’animal sur la whey hydrolysée ou le concentré

Dans une deuxième série d’expériences, après la séance de natation, les chercheurs ont donné à leurs rats de l’eau, 0,5 ou 2 grammes de concentré de lactosérum par kilo de poids corporel. Ils ont répété l’expérience avec les mêmes dosages mais en leur donnant un hydrolysat. Les rats auxquels on a donné de l’eau représentaient le groupe témoin. Comme vous le savez, la différence entre l’hydrolysat et le concentré, c’est que la whey hydrolysée est partiellement fractionnée en peptides et polypeptides. La taille de ces fractions protéiques est différente pour chaque protéine hydrolysée.

Lorsque les chercheurs ont étudié le triceps des rats après 1 heure, c’est-à-dire au moment où le taux de synthèse protéique devrait être maximal, ils ont constaté qu’à la dose relativement élevée de 2 grammes, le taux de synthèse dans le groupe du concentré de lactosérum était à peu près le même que dans le groupe de l’hydrolysat de lactosérum.

whey-hydrolysat-concentre

Cependant, il en a été autrement pour les rats qui ont reçu la dose inférieure de 0,5 gramme. À cette dose, l’hydrolysat de lactosérum était plus performant sur l’hypertrophie musculaire.

Le mécanisme en question

Les chercheurs ne savent pas pourquoi l’hydrolysat de lactosérum présente un effet plus anabolisant avec un apport relativement faible par rapport au concentré de cette protéine. Selon une théorie populaire, l’hydrolysat de lactosérum entraîne une augmentation rapide de la concentration des acides aminés dans le sang. Cette augmentation devrait stimuler les processus anaboliques. Les Japonais ont surveillé le sang de leurs animaux de laboratoire et ont constaté que cette théorie était erronée.

Les chercheurs soupçonnent que l’hydrolysat de lactosérum contient des peptides à effet anabolique qui sont présents dans une bien moindre mesure dans le concentré. (Note EM: Le processus de l’hydrolyse permettrait de libérer ces peptides alors qu’ils ne le seraient pas dans le concentré).

Conclusion sur le lactosérum hydrolysé

“Ces résultats démontrent que l’ingestion d’hydrolysat de protéine de lactosérum était associée à une plus grande synthèse de protéines musculaires après l’exercice par rapport à la protéine de petit-lait intacte […] à des doses plus faibles“, concluent les chercheurs.

“Bien que la protéine de lactosérum intacte (concentré) soit consommée dans le monde entier et qu’il soit bien connu que l’ingestion de protéine de lactosérum intacte est efficace pour stimuler la synthèse des protéines musculaires, l’hydrolysat de cette protéine peut être une stratégie nutritionnelle alternative pour améliorer la synthèse protéique et présenter un impact sur le maintien de la masse musculaire“.

Source de l’article: When you should use whey hydrolyzate instead of whey concentrate

Source Ergo-log: Nutr Metab (Lond). 2019;16:90.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

 

En savoir plus »
Aucun commentaire

Les tubercules de souchet comestible et votre testostérone

souchet-tiger-nutsDans notre partie de l’hémisphère, les pêcheurs sportifs utilisent les tubercules de souchet comme appâts. Mais si vous allez plus au sud, ces souchets font partie de l’alimentation quotidienne des habitants. Des chercheurs jordaniens écrivent dans BMC Complementary and Alternative Medicine que les souchets peuvent doubler le niveau de concentration de testostérone chez le rongeur.

Les tubercules de souchet

Les tubercules de souchet (Tiger nuts en anglais) sont également connues sous le nom d’amandes de terre. Ce ne sont pas vraiment des noix mais des nodules de la plante Cyperus esculentus. Les nodules sont comestibles. Ils ont un goût de noisette et, selon la médecine traditionnelle de l’Inde et du monde arabe, ils améliorent la libido. Les chercheurs de l’Université jordanienne des sciences et technologies ont réalisé une étude animale pour déterminer si les noix de souchet avaient un effet prosexuel. Leur hypothèse était que les souchets augmentent la concentration de testostérone dans l’organisme.

L’étude sur l’animal

Les chercheurs ont divisé les rats mâles en deux groupes : Un groupe de comportement sexuel très intense et un autre groupe au comportement sexuel modéré. Certains des animaux de chaque groupe ont reçu des noix de tigre séchées à manger tous les jours pendant 30 jours.

Les résultats de l’étude sur les Tiger nuts

Parmi les rats modérément actifs sexuellement au début de l’expérience, une dose de 2 g de poudre de souchet séchée par kg de poids corporel et par jour a élevé leur testostérone de 225 % au bout de 30 jours.

C: Groupe Placebo T: Tiger nuts

tiger-nuts-testosterone

La poudre de noix de tigre a également augmenté le taux de testostérone chez les rats ayant une forte activité sexuelle. Certains des animaux ont reçu 1 g de poudre de souchet séché par kilo de poids corporel chaque jour [T1]. D’autres ont reçu le double de cette quantité [T2].

testosterone-tiger-nuts

L’équivalent humain des doses testées dans l’expérience serait d’environ 11 à 22 g de poudre de noix de tigre par jour pour un homme pesant environ 80 kg.

Le processus et les composants impliqués

Les souchets contiennent des quantités relativement élevées de zinc, de quercétine et de vitamine C et E. Les chercheurs pensent que ces substances sont responsables des effets qui ont été mesurés. Nous nous demandons si c’est vraiment le cas, mais peu importe…

tiger-nuts-testosterone

Conclusion sur le souchet et la testostérone

“La présente étude soutient l’hypothèse selon laquelle les tubercules de Cyperus esculentus ont une activité aphrodisiaque, améliorant la libido et les performances sexuelles des hommes”, ont écrit les chercheurs. “L’augmentation du comportement copulatoire après l’administration de souchet pourrait être partiellement attribué à l’augmentation des niveaux de testostérone sérique chez les rats mâles”.

“De futures investigations sont justifiées pour confirmer ces effets du souchet chez l’homme.”

Source de l’article: Tiger nuts double testosterone levels

Source Ergo-log: BMC Complement Altern Med. 2015; 15: 331.

N’oubliez pas de vous abonner à la newsletter afin de mieux vous aider à développer votre culture physique !

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

L’extrait de pépins de raisin accélère la récupération des tissus musculaires

grappe-raisinSi vous avec poussé un entraînement un peu trop loin, vos muscles endoloris pourraient se rétablir plus vite si vous preniez un supplément à base d’extrait de pépins de raisin. Nous basons cette affirmation sur les résultats d’une étude animale que des chercheurs de l’université de Stellenbosch en Afrique du Sud ont publiée dans Medicine & Science in Sports & Exercise.

Les muscles, l’inflammation et l’extrait de pépins de raisin

Les lésions des tissus musculaires – résultant d’un entraînement intensif, de coups ou d’une chute – provoquent des réactions inflammatoires dans l’organisme. Les molécules d’origine végétale, tels que les oligomères proanthocyanidines de l’extrait de pépins de raisin (OPC), inhibent l’inflammation. L’extrapolation serait donc la suivante: les antioxydants végétaux tels que les OPC peuvent-ils accélérer la récupération des muscles endommagés ?

L’étude sur l’animal

Belle théorie, mais fonctionne-t-elle dans la pratique ? C’est la question à laquelle les chercheurs Sud-Africains ont voulu répondre en réalisant une expérience dans laquelle ils ont anesthésié des rats mâles et ont ensuite provoqué des contusions musculaires en laissant tomber un poids sur leurs pattes arrière. Pendant 14 jours, ils ont administré à un groupe de rats un placebo (Pl-PLA) et à un autre groupe 20 mg d’extrait de pépins de raisin par kilo de poids corporel chaque jour (Pl-PCO).

Les chercheurs ont utilisé l’Oxiprovin, un extrait de pépins de raisin fabriqué par la société sud-africaine Brenn-O-Kem, composé à 45 % d’oligomères proanthocyanidines. L’équivalent humain de la dose qu’ils ont utilisée serait de 140 mg par kg par jour. Le supplément était administré par voie orale.

Les résultats de l’étude

Chez les rats auxquels on avait donné de l’extrait de pépins de raisin, on a constaté une diminution plus rapide de la quantité de protéines inflammatoires telles que l’IL-1-bêta et le TNF-alpha dans leur sang.

extrait-de-pepins-de-raisin

extrait-pepins-raisin-inflammation

L’extrait de pépins de raisin a stimulé la production de la chaîne lourde de myosine dans le tissu musculaire endommagé. Il s’agit d’un indicateur de la récupération des fibres musculaires.

pepins-de-raisin-musculation

Le tableau ci-dessus montre comment l’extrait de pépins de raisin accélère la récupération musculaire. Les macrophages des cellules immunitaires éliminent les cellules endommagées irréparables. Elles produisent ensuite des substances de signalisation pour lancer la régénération des tissus. Dans ce cas, elles sont entrées plus facilement dans le tissu musculaire chez les animaux qui avaient reçu de l’extrait de pépins de raisin.

La récupération musculaire ?

Selon la recherche fondamentale, les macrophages jouent également un rôle clé dans les processus anaboliques après un effort physique inhabituel. Les athlètes pourraient-ils récupérer plus rapidement de leurs entraînements intensifs s’ils utilisaient des extraits de pépins de raisin ?

Source de l’article: Grape Seed Extract speeds up damaged muscle tissue recovery

Source Ergo-log: Med Sci Sports Exerc. 2012 May;44(5):872-80.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

Un supplément de bore augmenterait le taux de testostérone

borax-molecule-boreSi les hommes prennent 10 mg de bore chaque jour pendant une semaine avec leur petit-déjeuner, leur taux de testostérone libre pourrait augmenter de près de 30% et leur taux d’estradiol diminuerait de 40%. C’est du moins ce qu’ont découvert les scientifiques du sport de l’université des sciences médicales de Téhéran.

Le bore

Les chercheurs ont réalisé une expérience avec huit hommes âgés de 29 à 50 ans. Les hommes ont reçu une capsule contenant 10 mg de tétraborate de disodium. Il s’agit d’un composé contenant du bore, qu’ils ont pris au petit déjeuner. Le nom commun de cette molécule est le borax.

Le borax est un additif alimentaire autorisé à la fois en Iran et dans l’UE. Il est ajouté aux produits de caviar iraniens pour en adoucir le goût. Les fabricants européens utilisent parfois l’E285 pour stabiliser l’acidité des aliments. Les multivitamines contenant du bore contiennent souvent aussi du borax. Pour une personne pesant 100 kg, un apport quotidien de 10 mg de borax est à peu près acceptable selon les normes de l’UE. Aux États-Unis, le borax n’est pas autorisé en tant qu’additif alimentaire.

La supplémentation en bore

La supplémentation a multiplié par 37 la concentration de bore dans le sang des hommes. La concentration de testostérone libre a augmenté de 28 % alors que leur taux d’œstradiol a diminué de 39 %. La concentration de la protéine inflammatoire TNF-alpha a également diminué. Les chercheurs concluent donc que la supplémentation en borax est “saine”.

bore-testosterone

La controverse sur les apports nutritionnels en bore et la testostérone

Des chercheurs de l’université d’Auburn ont déjà essayé de stimuler le niveau de testostérone des culturistes en leur donnant 2,5 mg de bore par jour. Cette expérience n’a pas donné de résultats significatifs. Il est peut-être probable qu’un supplément de bore à plus forte dose aurait eu plus d’effet.

Bien que des études réalisées dans les années 1980 indiquent que le borax n’a pratiquement aucun effet cancérigène, les autorités réglementaires se sont interrogés sur l’innocuité du borax avec les années. Le gouvernement indonésien a alors interdit l’utilisation du borax dans l’alimentation. Il avertit que la consommation à long terme de la substance sur une période de cinq ans augmenterait le risque de cancer du foie.

La toxicité du bore chez l’être humain en fonction de la dose n’est pas clairement établie

De plus, les toxicologues de l’Institut national américain des sciences de la santé environnementale concluent, à partir d’études sur les animaux, que le bore, à des concentrations de quelques millimoles, peut endommager les testicules. Ces concentrations sont considérablement plus élevées que la concentration dans le sang des sujets iraniens.

Note EM: A l’heure actuelle, la toxicité du bore n’est pas clairement établie car nous ne connaissons pas son rôle exact dans l’organisme. Cependant, l’autorité européenne de la sécurité alimentaire (EFSA) recommande des apports journaliers maximum (alimentation et compléments) de 10 mg par jour. Si le bore permettrait effectivement une élévation de la testostérone libre et une baisse de l’œstradiol, il n’est pas recommandé de dépasser cette limite, étant donné le peu d’informations scientifiques fiables que nous avons sur l’éventuelle toxicité de ce métalloïde.

Source de l’article: Breakfast boron capsule boosts testosterone

Source Ergo-log: J Trace Elem Med Biol. 2011 Jan;25(1):54-8.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

Un supplément de Schisandra maintiendrait la masse musculaire avec l’âge

baies-aux-5-saveurs

Image graines-baumeaux.fr

Revenons cette fois-ci sur un sujet plus sérieux pour ce 650ème article, en espérant qu’il attire autant de lecteurs que ceux qui le sont moins. Il est lié à des végétaux (et à leurs fruits) que vous ne connaissez sans doute pas encore. Il s’agit des fruits du Schisandra chinensis, un végétal assez peu connu en Europe. Son intérêt, en tant qu’ergogène pourrait s’avérer particulièrement intéressant, surtout si vous levez de la fonte et que vous n’êtes plus si jeune…

Eric Mallet

———————————

Les inventeurs d’Anafuse de Vital Alchemy, d’Infrared Energy par ATP Science ou d’autres compléments alimentaires réservés à la musculation qui contiennent du Schisandra auraient peut-être raison. Des extraits des baies de Schisandra chinensis, une plante qui pousse dans le nord-est du continent asiatique, pourraient en effet stimuler la croissance musculaire par le biais de diverses voies cellulaires bien connues. Les chercheurs en pharmacologie de l’université de Gachon en Corée du Sud tirent cette conclusion des expériences qu’ils ont menées sur des souris.

anafuse-supplement-alchemy

L’étude sur le Schisandra chinensis

Les chercheurs coréens ont divisé leurs souris de laboratoire de 16 mois en deux groupes. Pendant 4 mois, les chercheurs ont donné une alimentation standard à la moitié des souris [Con]. L’autre moitié des aliments a été enrichie avec un extrait d’alcool fait maison à partir du fruit du Schisandra chinensis [SFe].

Résultat de l’étude scientifique sur l’extrait de fruit

Entre leur seizième [16M] et leur vingtième mois de vie [20M], les souris du groupe Con ont grossi. De plus, elles ont perdu de la masse musculaire. Cela ne s’est pas produit dans le groupe SFe. La supplémentation en Schisandra chinensis a permis de conserver leur composition corporelle intacte.

schisandra-chinensis-anabolisant

schisandra-chinensis

Après 4 mois, les chercheurs ont comparé le tissu musculaire des rats du groupe témoin avec celui du groupe expérimental. Ils ont constaté que Schisandra chinensis augmentait la concentration de protéines anabolisantes MyoD, Myf5, MyoG et MRF4.

Ces protéines de signalisation stimulent les cellules souches dans le tissu musculaire afin qu’elles se développent en cellules musculaires matures. De la sorte, les fibres musculaires restent intactes ou se développent. Dans le même temps, l’extrait a réduit la production et la concentration de protéines cataboliques telles que la myostatine [MSTN], MuRF-1 et atrogin-1.

schisandra-myostatine

Conclusion

“La supplémentation alimentaire d’extraits de Schisandra chinensis à des souris âgées […] a entraîné une augmentation de la masse musculaire […] grâce à une meilleure régénération des muscles et à une réduction de leur dégradation chez les souris âgées”, écrivent les Coréens. “Nous suggérons que l’extrait de Schisandra chinensis ou des composants extraits de Schisandra chinensis peuvent être des nutraceutiques potentiels pour un vieillissement sain”.

Les souris ne sont bien sûr pas des humains. Mais l’équivalent humain de la dose que les Coréens ont donnée à leurs animaux de laboratoire n’était pas extrême : 800-950 milligrammes par jour. Le gouvernement sud-coréen a payé pour l’étude.

Source de l’article: Study: supplementation with schisandra maintains your muscle mass as you age

Source Ergo-log: Evid Based Complement Alternat Med. 2019;2019:5642149.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

Analyses: Les “suppléments” avec Piracetam

piracetam-nootropeIls sont officiellement interdits mais vous pouvez les acheter sur le web : des compléments avec du Piracétam. L’expert et chercheur américain en suppléments Pieter Cohen met en garde les casse-cou qui se moquent un peu trop facilement des risques possibles de ces produits pour la santé.

Qu’est-ce que le Piracétam ?

Le Piracétam est un médicament expérimental contre la démence et l’oubli qui fut développé durant la seconde moitié du XXe siècle. Selon certains essais expérimentaux et études de cas, le Piracétam améliore les capacités mentales et cognitives de ce groupe, mais des études plus récentes contredisent cette affirmation.

Selon une étude Cochrane de 2004 (Cochrane Database of Systematic Reviews) au cours de laquelle les chercheurs ont comparé 24 études, la qualité de la plupart des recherches n’était pas toujours de 100 %. En outre, pour chaque test où le piracétam s’est avéré efficace, il y en avait un où le piracétam n’a pratiquement pas fonctionné.

L’étude sur les compléments contenant du Piracétam

Se limitant aux produits vendus comme “supplément”, Pieter Cohen en a acheté plusieurs boites auprès de 5 fabricants et a analysé leur contenu. Officiellement, ces produits ne sont pas autorisés. En 2004, la FDA décida que cette molécule ne devait pas se trouver dans des suppléments. La situation n’est pas différente dans l’UE où les substances pharmacologiques telles que le Piracétam ne peuvent pas être commercialisées en tant que compléments.

Résultats

Les capsules de 4 marques étaient correctes – dans le sens où elles contenaient ce qu’elles devaient contenir selon les étiquettes. Cohen a découvert que la quantité de Piracetam dans les gélules s’écartait de quelques pourcents de plus que ce qui est autorisé chez les fabricants pharmaceutiques, mais bon… Cependant, Pieter Cohen n’a trouvé aucune trace de piracétam dans les gélules de la marque Specialty Pharmacy.

piracetam

Les manuels médicaux conseillent aux médecins de prescrire ce nootrope à des doses de 2400 à 4800 milligrammes par jour. Sur leurs étiquettes, les producteurs ont ignoré ce conseil. Cognitive Nutrition, le producteur de la Neuropill, aurait même conseillé aux utilisateurs une dose maximale de plus de 11000 milligrammes par jour.

Conclusion

“En attendant que la loi régissant les suppléments soit réformée de manière à ce que les produits puissent être effectivement retirés du marché, les cliniciens doivent informer les patients que les suppléments commercialisés en tant qu’améliorateurs cognitifs peuvent contenir des médicaments interdits à des doses supra-thérapeutiques”, écrit M. Cohen.

Note EM: Inutile de rappeler ici qu’en France, le piracétam et toute la famille des racétams sont des médicaments délivrables uniquement sur ordonnance. Consultez votre médecin lorsque vous devez le faire mais ne jouez pas avec votre santé.

Source de l’article: Analyses: ‘supplements’ with piracetam

Source Ergo-log: JAMA Intern Med. 2019;e195507.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire