Récupération et surentraînement après 40 ans, Partie II, les nutriments !

Le volume d'entrainement est un critère essentiel en musculation

Sport de force ou d’endurance, il faut savoir bien récupérer pour mieux progresser

Au cours du premier article sur la récupération et le surentraînement après 40 ans, j’ai commencé par évoquer quelques évidences de terrain et de rappeler quelques éléments pratiques, sans aborder totalement la question des nutriments qui pourraient favoriser une récupération plus rapide après des entraînements intenses de musculation ou de cardiotraining. Question un peu difficile à évaluer de prime abord, la recherche scientifique commence pourtant à nous donner quelques pistes sérieuses sur les nutriments et molécules qui favoriseraient la performance sportive et le maintien de la masse musculaire chez les athlètes qui commencent à prendre de l’âge. Évidemment, la fatigue et le temps de récupération post-exercices seront toujours plus élevés chez les plus de 40 ans que pour les athlètes de 20 ans et moins, et pour plusieurs raisons évidentes:

En savoir plus »
2 Commentaires

Le nicotinamide riboside étendrait la longévité et la qualité musculaire

Représentation moléculaire de la niacine et du nicotinamide ribosideIntroduction: J’aborde ici un sujet que je considère déjà comme passionnant, celui du nicotinamide riboside. Simple dérivé de la vitamine B3, le nicotinamide riboside (NR) fait parler de lui aux USA comme aucune autre molécule du marché des compléments alimentaires; un « buzz » vraiment énorme. La raison de cet engouement est simple à expliquer. Selon les études scientifiques réalisées depuis 2004, le NR permettrait d’augmenter la quantité du coenzyme NADH au niveau cellulaire.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Le coenzyme Q10 améliore la longévité, selon une étude sur l’animal

Structure moléculaire de l'ubiquinone et de l'ubiquinolLe coenzyme Q10, un nutriment similaire aux vitamines et disponible en tant que complément alimentaire dans n’importe quelle boutique, aurait pour effet de prolonger la vie. En 2004, des chercheurs de l’Université de Tokai, au Japon ont fait état de leur découverte dans Mechanisms of Aging and Development, affirmant que des vers ronds microscopiques vivaient plus longtemps si du coenzyme Q10 était mélangé à leur nourriture. La substance empêche des molécules agressives d’être libérées au cours des processus métaboliques qui ont lieu au niveau cellulaire.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Une étude montre les effets de 6 mois de testostérone énanthate et d’hormone de croissance

Représentation de l'hormone de croissance somatropineEn 2002, les résultats d’une étude ont été publiés dans le JAMA (Journal of American Medical Association). Celle-ci a mis fin aux rêves des médecins de maintenir la vitalité des personnes âgées à partir d’une thérapie basée sur la testostérone et l‘hormone de croissance. «Les hormones de croissance ne sont pas encore prêtes pour une utilisation de masse», en a conclu le premier auteur, Marc Blackman, membre des Instituts nationaux de la Santé Publique de l’époque. Profitant d’un samedi après-midi ensoleillé, nous avons décidé de relire l’étude de Blackman. De fait, vous pourrez décider par vous-même si vous êtes d’accord avec lui.

En savoir plus »
4 Commentaires
Aucun commentaire
Aucun commentaire

Ralentissez le vieillissement en réduisant le nombre de repas

Repas équilibré et sainSi vous voulez vivre plus longtemps ou réduire vos chances de développer des maladies chroniques telles que le diabète de type 2, la maladie de Parkinson ou la maladie d’Alzheimer, réduisez le nombre de repas que vous prenez chaque jour. Selon Mark Mattson de l’Institut national américain sur le vieillissement, le corps humain n’est pas conçu pour un modèle d’alimentation sur trois repas par jour avec plusieurs collations entre les deux.

En savoir plus »
Aucun commentaire