Le développé couché décliné serait plus efficace pour vos pectoraux que le développé incliné

Développé couché déclinéMon lundi est invariablement consacré à l’entraînement des pectoraux et de ses muscles agonistes, les triceps. Et depuis longtemps, j’ai souvent constaté que j’avais de meilleure sensation de travail avec le développé couché décliné qu’en position incliné. Pour ma part, j’en suis même venu à pratiquer une version de l’écarté décliné haltères, particulièrement casse-gueule et risqué pour l’intégrité des pectoraux, surtout si vous vous aventurez à prendre des charges lourdes; ce qui est particulièrement dangereux. Malgré cela, les résultats sont là et je pourrais donc vous conseiller cet exercice, avec une extrême prudence. Essayez impérativement de rester dans une plage d’exercice qui vous permet de réaliser 10/12 répétitions, sans amplitude excessive.

En savoir plus »
2 Commentaires

Voici comment le sommeil rendrait les hommes plus masculins et protègerait les femmes contre le cancer du sein

Complément alimentaire de mélatonine contre le cancer du sein ?Juste avant et pendant votre sommeil, le corps libère l’hormone de la mélatonine. Plus la qualité de votre sommeil est bonne, plus grande est la quantité. La mélatonine inhibe probablement la conversion de la testostérone en estradiol, comme l’ont indiqué des toxicologues thaïlandais en 2014 dans Toxicology Letters en rapport à une étude sur le cancer du sein.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Methoxyisoflavone et ipriflavone seraient des inhibiteurs de l’aromatase

M-Stak par Universal NutritionIl y a plus de 15 ans sinon 20, Universal Nutrition sortait leurs tous nouveaux packs dont leur M-Stak avec des extraits végétaux un peu bizarres de méthoxyisoflavone et autres Muira puama ou extraits de Kudzu. En ces temps troublés où j’étais encore une moitié de freluquet, j’avais voulu tester. Pourtant septique en lisant l’étiquette, je ne comprenais pas tout puisque forcément, à l’époque, je n’avais pas le même recul sur l’aspect scientifique des compléments alimentaires. Toujours est-il que j’en avais pris une boite mais je n’avais pas vraiment constaté d’effets fantastiques contrairement à la première fois où j’avais pris de la créatine. Logiquement, j’avais effectivement pris de la masse musculaire et de la force.

En savoir plus »
Aucun commentaire
Aucun commentaire

Combien d’entraînements les bodybuilders peuvent-ils manquer sans réduire leur progression ?

Entraînement de bodybuilding fréquence d'exercice

Image www.t-nation.com

Les culturistes qui évitent les entraînements de manière occasionnelle – faute de temps ou de motivation – progresseraient tout autant que les bodybuilders qui ne manquent jamais une séance. Mais les athlètes qui sauteraient plus de 20% de leurs séances d’entraînement compromettraient définitivement leur progression. C’est du moins ce qu’affirme une étude publiée par les scientifiques du sport de l’Université de Brasilia dans l’Asian Journal of Sports Medicine.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Les ecdystéroïdes, vos muscles et votre peau

ecdysteroides musculationComplément alimentaire pour les musclés qui vaut son pensant de cacahouètes, les ecdystéroïdes (pas ceux de vos épinards ni du quinoa), sont des petites molécules végétales à structure stéroïde qui présentent certains avantages où on ne les attendait pas. Sans être miraculeux non plus, la densité musculaire augmenterait au bout de quelques semaines, la force a tendance à croître également dans des proportions sensibles. Là où on ne s’y attendait pas, c’est que les ecdystéroïdes en question font du bien à votre peau. C’est aussi ce que j’avais remarqué sur la mienne. Cet article d’Ergo-log revient précisément sur ce sujet…

Voici la traduction de l’article:

En savoir plus »
Aucun commentaire

L’effet œstrogénique de la junkfood et les produits terminaux de la glycation

récepteur des oestrogènesIl existerait un lien entre, d’une part, la consommation d’aliments transformés comme les frites et les barres de chocolat et d’autre part, l’action de l’estradiol, une hormone sexuelle féminine. Des chercheurs de l’American Movement Scientists de l’Université de médecine de Caroline du Sud ont écrit un article à ce sujet dans Breast Cancer Research and Treatment. Leur étude est intéressante pour les femmes atteintes d’un cancer du sein sensible à l’estradiol, ainsi que pour toutes les personnes qui, pour quelque raison que ce soit, souhaiteraient réduire les effets de l’estradiol sur leur organisme. Nous évoquerons également les AGE, les produits terminaux de la glycation.

En savoir plus »
1 Commentaire