Créatine + endurance = synthèse augmentée des mitochondries cellulaires

creatine-monohydrate-creapureLa créatine serait peut-être tout aussi intéressante pour les athlètes d’endurance que pour les athlètes de force. C’est ce que suggère une étude animale des chercheurs égyptiens de l’Université Pharos d’Alexandrie, publiée dans Experimental and Therapeutic Medicine. Selon eux, les athlètes d’endurance augmenteraient la capacité de leurs cellules musculaires à convertir les nutriments en énergie grâce à une supplémentation en créatine.

L”étude des chercheurs égyptiens sur la créatine et l’endurance

Pendant 5 semaines, les chercheurs ont réalisé une expérience avec 4 groupes de rats. Les chercheurs ont fait nager deux groupes de rats pendant une heure par jour, 5 jours par semaine. Les deux autres groupes d’animaux n’ont pas eu à nager. Un groupe de rats inactifs a reçu un supplément de créatine avec sa nourriture, tout comme un groupe de rats actifs. Si les rats étaient des humains adultes, ils auraient reçu de 4 à 7 grammes de créatine par jour.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Pourquoi deux verres de jus de cranberry par jour serait favorable à la santé ?

jus-de-cranberries

Image Madison Inouye pexels.com

Si des obèses buvaient 45 cl de jus de cranberry (canneberge en français) par jour, leur sensibilité à l’insuline augmenterait légèrement et leur taux de cholestérol s’améliorerait. Des chercheurs américains de l’Université de l’État de Washington arrivent à cette conclusion dans une étude humaine publiée dans le Journal Européen de la Nutrition.

L’étude sur le jus de cranberry

Les chercheurs ont divisé 78 sujets en bonne santé mais en surpoids ou obèses en 2 groupes. Les sujets étaient âgés de 30 à 70 ans et avaient un IMC de 27 à 35. Un groupe a bu un placebo tous les jours pendant 8 semaines, l’autre a bu 450 millilitres de jus de canneberges basses calories tous les jours. Le jus de cranberry était fabriqué par OceanSpray, une organisation des producteurs de canneberges. Cette entreprise a financée l’étude.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Comment l’avocatine B, un inhibiteur de la FAO de l’avocat, protège t-il contre le diabète de type 2 ?

avocat-diabete-type-2

Image Polina Tankilevitch pexels.com

Les avocats contiennent des acides gras que vous ne trouverez pas dans d’autres aliments. Il s’agit de l’avocatine B, comme les biochimistes le nomme. Selon des chercheurs canadiens, l’avocatine B pourrait prévenir l’embonpoint et l’obésité chez les personnes diabétiques. D’ici l’année prochaine, les premiers produits contenant de cette molécule particulière devraient être mis sur le marché.

L’avocatine B

L’avocatine B est un terme générique pour les acides gras avocadène, avocadyne et leurs métabolites. En 2018, des chercheurs canadiens ont publié des analyses montrant que dans un avocat moyen, environ 12 milligrammes d’avocadène et d’avocadyne sont présents sous forme libre.

En savoir plus »
2 Commentaires

Trop peu de potassium, moins d’IGF-1

Finalement, l’article sur les fullérène et le carbone 60 devra attendre un peu. Je reviens cependant ici sur la traduction d’un article d’Ergo-log sur l’influence du potassium sur l’IGF-1. L’étude relatée n’est pourtant pas récente mais elle garde cependant toute sa valeur. Le lien donné ci-dessous vous redirigera directement sur l’étude complète publiée en pdf.

———————————

potassium-supplementDans les études animales, un apport insuffisant de potassium sabote la biosynthèse de la testostérone, écrivions-nous un peu plus tôt. Mais ce n’est peut-être pas le seul effet hormonal néfaste d’un régime alimentaire qui présente un apport insuffisant en potassium. Selon une étude animale réalisée par des chercheurs de l’Université de Stanford dans les années 1990, un apport insuffisant en potassium pourrait également réduire de façon significative l’effet de l’IGF-1 sur les muscles. Essayons de voir ce qu’il en est avec cette étude réalisée sur l’animal.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Pas de glucides après l’entraînement ? Récupération et croissance musculaire réduites

hydrates-de-carbone-glucidesL’exercice physique entraîne les cellules musculaires à brûler plus de graisses et à produire plus de mitochondries. Les athlètes peuvent-ils renforcer ces processus en suivant un régime pauvre en glucides ? Non, écrivez des scientifiques du sport à l’Université John Moores de Liverpool dans un article paru dans Medicine & Science in Sports & Exercise. Un régime à faible teneur en glucides pourrait en fait réduire la récupération et la croissance musculaire des athlètes.

L’étude sur l’influence d’un régime pauvre en glucides

Les chercheurs ont fait une expérience avec dix coureurs, qu’ils ont répétée à deux reprises. Dans les deux cas, les participants se sont entraînés deux fois dans la même journée. Ils ont réalisé un entraînement après le petit-déjeuner, les hommes ont effectué un entraînement intensif par intervalles le matin. Tôt dans l’après-midi, ils ont couru à un rythme modérément intensif pendant une heure.

En savoir plus »
1 Commentaire

L’avocat améliore votre santé cardiovasculaire, et même plus encore…

avocatL’avocat est une source supérieure d’acides gras mono-insaturés, ce qui abaisserait le cholestérol LDL et augmenterait le cholestérol HDL. Cela rendrait les avocats “bons” pour le cœur et les vaisseaux sanguins, disent les spécialistes de la nutrition. Mais selon une étude humaine parrainée par des chercheurs de la Pennsylvania State University qui sera bientôt publiée dans le Journal of Nutrition, ce n’est peut-être pas tout.

L’étude sur l’avocat

Les chercheurs ont donné à 45 sujets obèses et en surpoids âgés de 21 à 70 ans à 3 reprises pendant 5 semaines une diète faible en graisses [LF], une diète modérée en graisses [MF] et une diète modérée en graisses avec un avocat par jour [AV]. Dans le régime alimentaire modérément gras et le régime à base d’avocat, la plupart des acides gras étaient mono-insaturés. Pendant les 3 périodes de régime, les chercheurs se sont assurés que le poids des sujets restait stable.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Créatine et bêta-alanine associés améliorent les capacités d’endurance

creatine-monohydrate-creapure

Créatine et bêta-alanine stimulerait les capacités d’endurance

Une prise de quatre semaines de créatine et bêta-alanine pourrait améliorer la capacité d’endurance des athlètes, selon une étude sponsorisée par des scientifiques du sport de la Florida Atlantic University. L’article a été publié il y a quelques années dans Amino Acids. Ensuite, les conditions de l’étude ne sont pas très rigoureuses non plus. A vous de voir si cela vous sera utile ou pas… Néanmoins, dans le cadre de la force et de la musculation, j’ai toujours obtenu de meilleurs résultats en associant les deux. Souvenez-vous que la créatine, comme le bêta-alanine jouent un rôle important contre l’acidose relative et donc, contribuent à limiter la libération de lactates.

Les chercheurs ne divulguent aucune information sur leurs sujets d’essai, sauf qu’ils étaient de sexe masculin et qu’ils avaient une vingtaine d’années. Étaient-ils entraînés ? Probablement pas. Ils étaient d’ailleurs plutôt lourd de constitution [taille moyenne : 1,72 mètre, poids moyen : 82 kg]. Autre point négatif : pendant les 28 jours où les hommes ont pris les suppléments, ils ne se sont pas entraînés non plus. Mais arrêtons de spéculer sans fondements. Retour sur l’étude…

En savoir plus »
Aucun commentaire