Aucun commentaire

Une étude sur l’animal confirme l’effet des BCAA sur la longévité

BCAA acides aminés branchés de Reflex NutritionSujet très controversé, il n’en demeure pas moins que les BCAA sont des acides aminés essentiels et que la Leucine représente un élément clé pour la synthèse des protéines. C’est d’autant plus vrai que l’âge avance. Une majorité écrasante d’études scientifiques convergent dans ce sens, surtout pour la sarcopénie. Mais de là à faire un lien, direct ou indirect avec la longévité, c’est un terrain sur lequel on n’attendait pas vraiment les acides aminés branchés. D’autres études (réalisées par les mêmes chercheurs que ceux qui ont effectués l’étude décrite ci-dessous ainsi que celles d’autres chercheurs) vont dans ce sens. De toute évidence, les apports en protéine est donc, en acides aminés, prennent naturellement de l’importance avec l’âge. Le rapport entre la longévité et les BCAA ne serait donc pas vraiment une surprise. BCAA et longévité sont-ils liés ? Je vous laisse avec l’article traduit d’Ergo-log, avant d’ajouter une note après la traduction…

En savoir plus »
4 Commentaires
Aucun commentaire

Existe t-il un rapport entre le Ginkgo biloba et l’obésité ?

Feuilles de Ginkgo bilobaLes personnes obèses qui ne seraient pas disposées à faire plus d’exercice ou à manger plus sainement pourraient peut-être commencer par prendre du Ginkgo biloba. Cela pourrait les aider à éviter que leur surcharge pondérale finissent par créer des problèmes réels de santé et à réduire leurs risques de développer un diabète ou d’autres maladies. Les nutritionnistes brésiliens de l’Université Féderale de Sao Paulo parviennent à cette conclusion dans une étude animale publiée dans le Brasilian Journal of Medical and Biological Research.

Le Gingko biloba et l’insuline

Selon une étude publiée en 2012 dans Biomedical Research Int., le Ginkgo biloba réduirait le taux de sucre sanguin de rats diabétiques et pourrait améliorer la libération d’insuline chez l’homme, lui aussi diabétique. Conscients de cela, les chercheurs brésiliens ont avancé l’hypothèse selon laquelle ce végétal, qui améliorerait théoriquement le travail de l’insuline, pourrait aider les muscles à absorber plus de glucose. En conséquence, le Ginkgo pourrait protéger les personnes obèses, qui mangent tellement qu’elles risquent de développer un diabète de type 2, contre la maladie.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Un nouvel analogue de la follistatine, l’inhibiteur de la myostatine

Des chercheurs danois ont mis au point une molécule qui désactive la myostatine, une protéine inhibitrice de la croissance musculaire. Celle-ci ne présenterait pas l’effet secondaire qui plane comme une ombre sur la recherche actuelle sur la myostatine. Lorsque les Danois ont administré une version modifiée et analogue de la follistatine à des animaux de laboratoire pendant une semaine, leur masse musculaire a augmenté de 19%.

Un nouvel analogue de la follistatine

La recherche sur les inhibiteurs de la myostatine est toujours en cours mais elle a été retardée par le fait qu’au moins un type d’inhibiteurs de la myostatine avait pour effet secondaire d’accroître la production de globules rouges. Cet effet secondaire pourrait entraîner une augmentation dangereuse de la viscosité du sang. Ensuite, les chercheurs évoquent les récepteurs synthétiques d’activines IIA et IIB (ligands). Ces substances désactivent la myostatine. Par contre, nous ne savons pas exactement comment elles augmentent la production de globules rouges.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Nicotinamide Riboside NR et Nicotinamide Mononucléotide NMN, mon expérience personnelle

Nicotinamide riboside de Life ExtensionJe vous en ai déjà parlé dans plusieurs articles sur Espace Corps Esprit Forme ainsi que sur la page Facebook du groupe. Le nicotinamide riboside (NR) et sa forme mononucléotide (donc sans le ribose et avec un seul nucléotide) sont deux molécules qui font partie de mes centres d’intérêt depuis quelques années. Personnellement, j’ai testé la forme riboside pendant plus de 2 ans (depuis fin 2015) alors que des chercheurs comme David Sinclair en parlait déjà depuis un bon moment aux USA.

En savoir plus »
6 Commentaires

Mais pourquoi les femmes préfèrent s’entraîner avec de faibles charges ?

Musculation chez les femmes

Image www.refinery29.com

Lorsque les femmes débutent l’entraînement de musculation, elles préfèrent souvent les poids légers. Elles préfèrent s’entraîner ainsi et craignent parfois que l’utilisation de poids lourds ne les transforme en une espèce de « she-Hulk ». Selon une étude américaine publiée dans le Journal of Strength & Conditioning Research, les femmes réagiraient aussi bien à l’entraînement de force avec des charges légères qu’à un entraînement avec charges élevées. Et qu’elles s’entraînent beaucoup ou un peu moins, elles ne devraient pas se changer en Hulke.

En savoir plus »
Aucun commentaire