Le butyrate protègerait les muscles contre le vieillissement

butyrateSi vous voulez prévenir le vieillissement de votre masse musculaire, pensez d’abord à l’entraînement de musculation et à un régime contenant suffisamment de protéines. En second lieu, vous pourriez penser à la concentration de butyrates dans le sang. C’est un élément de preuve obtenu à partir d’une étude sur l’animal réalisée par les biologistes américains de l’Université du Texas ont publié en 2015 dans Aging Cell.

L’étude scientifique sur le butyrate

Les chercheurs ont donné à un groupe de souris, depuis leur 16ème mois (un âge moyen pour une souris de laboratoire) jusqu’à leur 24ème mois de vie (une souris de laboratoire âgée), un aliment composé de 5 % de butyrate de sodium. Un groupe témoin de souris a reçu une alimentation standard.

Pour l’homme, un tel programme de supplémentation serait assez risqué. Ceux qui veulent bénéficier d’une quantité augmentée de cet acide gras dans leur organisme devraient plutôt consommer plus de fibres alimentaires. Les organismes probiotiques les transforment en butyrate ou en d’autres acides gras à chaîne courte comme l’acétate ou le propionate.

Les résultats de l’étude scientifique

Le butyrate n’a eu aucun effet sur le poids corporel des souris mais en ont eu sur leur composition corporelle. Les souris âgées qui avaient pris du butyrate présentaient moins de masse grasse mais plus de masse maigre que celles qui avaient reçu des aliments sans l’acide gras.

butyrate-masse-maigre-masse-grasse

Les souris qui avaient reçu un régime standard ont perdu 23 % de la masse musculaire de leurs pattes arrières entre leur 14e et leur 26e mois de vie. Pour les souris qui avaient reçu du butyrate dans leur alimentation, elles n’avaient perdu que 12 % de leur masse musculaire.

Les cellules de souris âgées de 26 mois [O] recevant du butyrate [Bu diet] ont produit autant de protéines TFAM et de PGC-1 alpha que les cellules de jeunes souris [Y]. Pour les souris âgées de 26 mois ayant pris un régime alimentaire standard [Ctrl diet], la production de protéines TFAM et de PGC-1-alpha avait diminué. TFAM et PGC-1-alpha stimulent la production de mitochondries. Chez les jeunes souris, cependant, l’acide gras en question n’a eu aucun effet positif.

butyrate-acide-gras-anabolisant

Les chercheurs ont également constaté que la consommation d’oxygène des souris du groupe Buyrate était plus élevée que dans l’autre groupe. Cela signifie que les cellules convertissent plus de nutriments en énergie.

butyrate- acide-gras-oxygene

 

Dans leur article, les chercheurs partent de la théorie que le butyrate provoque ces processus physiologiques anti-âge étonnants en inhibant les histone désacétylases. Par conséquent, les cellules musculaires vieillissantes continueraient de fonctionner plus longtemps. Mais les chercheurs l’admettent, le mécanisme est peut-être un peu différent.

Conclusion

“Nous ne pouvons exclure la possibilité que le butyrate exerce ses effets indépendamment de l’inhibition des histones désacétylases”, écrivent les chercheurs. “Outre cette inhibition, le butyrate a deux effets dans la cellule. C’est un acide gras qui peut être utilisé comme source d’énergie mais il peut aussi se lier aux récepteurs couplés aux protéines G impliqués dans la résolution de l’inflammation des intestins. Il faudra cependant déterminer si ces récepteurs ont une fonction dans les muscles squelettiques.”

“Nos données suggèrent que le butyrate (…) pourrait être utilisé pour traiter les maladies métaboliques liées à l’âge et la sarcopénie.”

Source de l’article: Butyrate protects muscles against aging

Source Ergo-log: Aging Cell. 2015 Dec;14(6):957-70.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

HMB et composition corporelle sur des athlètes entraînés

hmb-optimum-nutritionLe HMB fait partie des compléments les plus critiqués, malgré les résultats d’études positifs à moyen terme. Métabolite de la Leucine, le HMB donne pourtant des résultats même si je ne suis toujours pas convaincu qu’il puisse être utile à des athlètes jeunes, ou du moins, avant 45 ou 50 ans. Dans ce cas, la Leucine est certainement plus appropriée ou du moins suffisante, comme plusieurs études cliniques l’ont déjà démontré. Toujours est-il que cela n’en rend pas moins cette étude polonaise intéressante, notamment dans le cadre de la composition corporelle; un sujet toujours aussi peu discuté chez nous mais qui pourtant, vaut plus que son pesant de cacahuètes…

Là-dessus, je vous laisse avec l’article d’Ergo-log.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Une consommation modérée d’alcool serait-elle tolérable pour votre santé ? Au niveau moléculaire, ce n’est pas le cas…

verre-vin-alcoolUn verre de vin chaque jour serait une habitude saine. C’est ce que nous disent les chercheurs depuis des années… jusqu’à ce que des méta-études aient vaincu le mythe. Récemment, des scientifiques américains ont publié la même conclusion dans Scientific Reports. C’est donc officiel maintenant. Une consommation modérée d’alcool n’a pas d’effet positif significatif sur la santé.

L’étude scientifique sur les effets de l’alcool

Les chercheurs de l’Université de Californie à San Francisco ont utilisé les données de 900 adultes américains ayant participé à l’étude scientifique Heart & Soul. Cette étude a débuté à la fin des années 1980. Les chercheurs connaissaient les sujets qui ne buvaient pas du tout d’alcool, ceux qui buvaient de l’alcool en étant «en bonne santé» [Ideal drinking] et ceux qui buvaient plus d’alcool que ce que les médecins estimaient être quelque chose de sain [Bing drinking].

En savoir plus »
Aucun commentaire

La musculation donne encore des résultats à l’âge de 90 ans et plus

personnes-agees-musculationIl y a de cela un quart de siècle, les médecins considéraient l’idée que les personnes âgées pourraient tirer un bénéfice de l’entraînement de force comme un non-sens absolu. L’étude réalisée par Maria Fiatarone qui a été publiée en 1990 dans la publication scientifique JAMA a changé ce point de vue définitivement. La scientifique de l’Université Tufts a montré que les personnes de 80 à 90 ans pouvaient devenir plus fortes et plus musclées en faisant de la musculation.

Les sports de force après l’âge de 60 ans

Des études sur les effets de l’entraînement de force sur les plus de soixante ans sont publiées quotidiennement. On leur accorde peu d’attention, probablement parce que leur message le plus important – l’entraînement de musculation est bon pour vous – n’est plus considéré comme sensationnel.

En savoir plus »
3 Commentaires

Le développé couché décliné serait plus efficace pour vos pectoraux que le développé incliné

developpe-couche-declineMon lundi est invariablement consacré à l’entraînement des pectoraux et de ses muscles agonistes, les triceps. Et depuis longtemps, j’ai souvent constaté que j’avais de meilleure sensation de travail avec le développé couché décliné qu’en position incliné. Pour ma part, j’en suis même venu à pratiquer une version de l’écarté décliné haltères, particulièrement casse-gueule et risqué pour l’intégrité des pectoraux, surtout si vous vous aventurez à prendre des charges lourdes; ce qui est particulièrement dangereux. Malgré cela, les résultats sont là et je pourrais donc vous conseiller cet exercice, avec une extrême prudence. Essayez impérativement de rester dans une plage d’exercice qui vous permet de réaliser 10/12 répétitions, sans amplitude excessive. Cette position délicate place vos pectoraux et vos articulations dans une position non-naturelle et d’autant plus dangereuse que l’amplitude est augmentée par l’étirement donné par la charge sur le mouvement d’écarté. L’article sur le décliné date de 1997 mais il n’en est pas moins significatif pour autant, même si l’on pourra toujours émettre des critiques sur les mesures EMG. Sur ce préalable, je vous laisse avec la traduction de l’article d’Ergo-log…

En savoir plus »
2 Commentaires

Voici comment le sommeil rendrait les hommes plus masculins et protègerait les femmes contre le cancer du sein

melatonineJuste avant et pendant votre sommeil, le corps libère l’hormone de la mélatonine. Plus la qualité de votre sommeil est bonne, plus grande est la quantité. La mélatonine inhibe probablement la conversion de la testostérone en estradiol, comme l’ont indiqué des toxicologues thaïlandais en 2014 dans Toxicology Letters en rapport à une étude sur le cancer du sein.

L’étude scientifique réalisée in vitro

Les chercheurs, associés à l’Institut de recherche Chulabhorn en Thaïlande, ont réalisé une expérience en plaçant dans des éprouvettes un mélange de cellules cancéreuses du sein T47D et de fibroblastes adipeux sains. Cette combinaison de cellules ressemble plus à un tissu dans un organisme qu’à quelques cellules cancéreuses du sein. Les cellules T47D sont sensibles à l’œstradiol. Les chercheurs ont voulu savoir si de petites quantités de mélatonine avaient un impact sur l’effet stimulant de l’estradiol sur la croissance  des cellules cancéreuses.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Methoxyisoflavone et ipriflavone seraient des inhibiteurs de l’aromatase

m-stak-universal-nutritionIl y a plus de 15 ans sinon 20, Universal Nutrition sortait leurs tous nouveaux packs dont leur M-Stak avec des extraits végétaux un peu bizarres de méthoxyisoflavone et autres Muira puama ou extraits de Kudzu. En ces temps troublés où j’étais encore une moitié de freluquet, j’avais voulu tester. Pourtant septique en lisant l’étiquette, je ne comprenais pas tout puisque forcément, à l’époque, je n’avais pas le même recul sur l’aspect scientifique des compléments alimentaires. Toujours est-il que j’en avais pris une boite mais je n’avais pas vraiment constaté d’effets fantastiques contrairement à la première fois où j’avais pris de la créatine. Logiquement, j’avais effectivement pris de la masse musculaire et de la force.

Toujours est-il que l’expérience remonte à trop longtemps pour que je m’en souvienne encore précisément. Anecdote dont je me souviens pourtant, c’est que Marco m’avait dit “j’en connais un qui a pris M-Stak et qui a risqué l’hypoglycémie…”. A l’époque, je n’avais pas compris le pourquoi du comment. En relisant l’étiquette aujourd’hui, on comprend mieux: 4-Hydroxisoleucine, acide corosolique, Cinnulin PF (extrait de cannelle) et acide alpha lipoïque. Forcément, aujourd’hui, je comprends mieux pourquoi les petites natures n’auraient pas dus prendre leur Methoxy-machin l’estomac vide. Donc, si vous prenez un jour ce genre de complément, prenez-le avec votre Big Yam ou/et des céréales. Par contre, si vous prenez l’exemple du M-Stak d’Universal Nutrition, il est assez difficile de dire d’où pourraient venir clairement les effets puisque l’ensemble des composants de cette formule sont divers et nombreux (dont des stimulants avec caféine et théobromine). A priori, les effets supposés produits par ces flavones me semblent bien faibles et la littérature disponible a tendance à le confirmer. Mais pour l’instant, je vous laisse avec la traduction de l’article d’Ergo-log pour approfondir un peu le sujet. Prenez également en compte que l’étude a été effectuée in vitro, comme le rappelle les chercheurs.

En savoir plus »
Aucun commentaire