Performances athlétiques et physiques, la réponse viendra t-elle des plantes ? Partie I

3 Commentaires
Tribulus terrestris

Tribulus terrestris

C’est un peu ce que je disais à Yves Gasser; je reste persuadé que la réponse au dopage viendra des plantes (peut-être aussi pour de nombreuses maladies). La nature renferme encore de nombreux secrets qu’il nous reste à découvrir. Certaines entreprises de compléments alimentaires dotées d’une solide réputation de sérieux comme USP Labs et quelques autres s’employaient à le prouver.

Il fut un temps (presque 15 ans de cela) où certaines marques assez confidentielles comme Vitol, vendaient avec un certain succès – aux USA – un complément appelé Russian Bear. Il s’agissait d’une espèce d’Animal Pack bourré d’extraits végétaux encore peu connus ou d’extraits glandulaires ??? D’autres produits en poudre dont le fameux Hot Stuff américain, proposaient une espèce de poudre imbuvable censée augmenter les performances athlétiques des bodybuilders.

Les végétaux renferment encore de nombreux mystères pour la recherche scientifique

Bien plus tard, d’autres entreprises se sont penchées sur la question en se tournant vers certaines spécialités d’herboristes inconnues en occident. Elles sont pourtant connues depuis plusieurs millénaires en Inde ou en Chine. USP Labs fait partie de ceux-là et propose aujourd’hui des compléments  basés pratiquement que sur des extraits végétaux. Les retours sont assez étonnants, souvent enthousiastes et moi aussi, je me suis pris au jeu. N’en ayant pas testé d’autres, je ne vous parlerez que d’USP Labs et de leurs compléments Anabolic Pump, Prime, Jacked, Powerful et le dernier en date, Pink Magic. D’une manière générale, USP Labs se sert d’extraits végétaux connus de la médecine indienne, dite Ayurvédique, une médecine ancestrale qui existe depuis plus de 5000 ans.

USP Labs fait partie des marques de compléments alimentaires qui associent les végétaux à leurs produits

Évidemment, il ne faut prendre en compte la nature du discours employé par les marques qui vendent leurs compléments. Certaines d’entre elles ont parfois tendance à exagérer les effets et l’activité de leurs produits, certains y vont d’ailleurs souvent trop fort et perdent leur crédibilité (en nous prenant pour des imbéciles par la même occasion !). D’autres se basent sur la science non pas pour affirmer que leurs laboratoires (seules les plus grandes marques qui investissent en ont vraiment un) ont trouvé un substance extraordinaire mais pour affirmer que leurs produits sont de qualité. Cette attitude est assez rare, USP Labs fait pourtant partie de ceux-là à mon avis. Évidemment, les testeurs ayant les mieux réagi aux compléments alimentaires font naturellement partie de l’argumentation commerciale; nous ne sommes pas dupes non plus.

Prudence est mère de sureté, nous réagissons tous différemment aux extraits végétaux et de plantes

cissus-quadrangularis-extraits-vegetauxNous restons cependant, tous inégaux devant la nature et ne réagissons pas du tout de la même manière aux compléments alimentaires, il faut aussi le savoir et c’est un facteur à prendre en compte. A partir de là c’est l’honnêteté d’une marque qui entre en jeu. N’oublions pas qu’une substance chimique peut prendre parfois une vingtaine de noms différents suivant la position des molécules à partir de laquelle on commence à la désigner. Les plus malhonnêtes en profitent d’ailleurs pour vanter les vertus miraculeuses de leurs produits, lesquels ne contiennent d’ailleurs souvent qu’une poudre fade, infâme et totalement inefficace mais ils profitent honteusement de l’ignorance de leurs clients. Ces mêmes poudres sont alors vendues dans de belles boîtes pleines de belles couleurs et de motifs dynamisants (sauf leurs poudres) afin de mieux faire passer la pilule (la gélule ou la poudre). Je préfère ne pas citer de nom pour éviter les polémiques inutiles mais je pense que chacun comprend de quoi je parle.

Toujours est-il qu’USP Labs est assez mal distribué en France, à part sur Internet. Le Super Cissus RX et d’autres compléments de cette marque américaine sont aujourd’hui facilement disponible chez nous. Rien d’excessivement “Super”, leur complément est à base de Cissus, comme son nom l’indique. Cette plante aurait des propriétés analgésiques et réparatrices étonnantes sur les tendons, articulations et cartilages. Pour l’avoir testé, je suis bien obligé de confirmer, le Cissus Quadrangularis est certainement ce qui a de plus efficace contre les tendinites  et autres problèmes articulaires. J’avais contracté de fortes douleurs aux coudes suite à un entraînement en climat humide et chaud; le manque de liquide m’a été fatal ce jour là. Le Cissus quadrangularis a réduir les douleurs en quelques jours alors que je les trainaient depuis 3 mois, c’est vraiment étonnant.

Anabolic Pump et Powerful ont été pour moi (avec Pink Magic) les compléments qui ont le mieux fonctionné. J’ai pourtant essayé Hgh Up de Nutriceuticals mais le ressenti s’est avéré différent de Powerful mais cela reste une question de sensibilité personnelle. Selon USP Labs (et mon expérience), Anabolic Pump favorise l’assimilation des glucides et leur utilisation par la masse musculaire au lieu d’être stockée en graisse. En suivant leurs directives (2 capsules pendant 5 jours avant un repas riche en glucides puis 3 capsules) les résultats sont vraiment plus que concluants pour la congestion musculaire, l’endurance et le volume.

Anabolic Pump, le premier complément végétal qui cible le métabolisme des glucides

anabolic-pumpA condition de suivre les instructions à la lettre, Anabolic Pump reste imbattable sur la congestion. Ça dépasse de loin ce que les stimulants d’oxyde nitrique peuvent donner. L’impression de congestionner toutes les fibres en même temps est assez stupéfiante, surtout lorsqu’au bout d’une dizaine de jours, le muscle opposé à celui est travaillé commence lui aussi à congestionner. L’endurance augmente, il n’est pas rare d’ajouter 2 ou 3 répétitions par série. Le volume musculaire augmente aussi de manière considérable. Anabolic Pump donne un peu l’impression d’augmenter les stocks et le rendement des glucides dans d’importantes proportions, un peu comme si le métabolisme énergétique devenait beaucoup plus performant.

L’argumentation d’USP Labs suggère que les extraits végétaux dont il est composé (Phellodendron et Lagerstroemia Speciosa) agissent sur certains transporteurs de glucose que sont les GLUT4, une protéine spécifique qui agit en association avec l’insuline pour faire passer les sucres à travers la membrane cellulaire qui elle, comme vous le savez, est composée de lipides. Étant polarisé, le glucose nécessite nécessairement un transporteur. Imaginez que vous soyez au supermarché et que vous ayez besoin d’une pièce d’un euro pour libérer le caddy. Le GLUT 4 fonctionne exactement de la même manière. Votre pièce libère le caddy dans lequel vous pourrez y mettre vos victuailles, le GLUT 4 libère l’insuline et se charge de les amener au cœur de la cellule. Le transfert du glucose entre le sang, la membrane et le milieu cellulaire s’effectue un peu à l’image du transfert de votre argent à l’achat des marchandises alors que votre caddy transporte toujours vos courses. Je pense que l’analogie est intéressante et concrète.

Scientifiquement, les arguments d’USP Labs sont exacts mais les effets de leurs compléments varient d’une personne à l’autre

D’un point de vue scientifique, l’argumentation d’USP Labs tient la route après quelques vérifications (et quelque séances de dingue où je me suis vraiment demandé si j’allais pouvoir m’arrêter), le Phéllodendon est connu par la médecine pour combattre plusieurs problèmes de santé très divers comme le cholestérol, le stress, certaines bactéries et virus. L’alcaloïde actif extrait du Phéllodendron est plus connu sous le nom de Berbérine dont une des propriétés (associé à d’autres extraits végétaux) est de sensibiliser à l’action de l’insuline.

Une marque américaine nommée Leaner Living semble proposer un complément similaire à Anabolic Pump: Glycosolve basé sur la berbérine et le banaba, un autre végétal plus connu pour son action promotrice sur l’insuline que ne l’est la berbérine au départ. Finalement, on en revient toujours au même quand on parle de supplémentation alimentaire, la synergie des composants actifs détermine l’efficacité totale d’un produit; Laurent de Power & Strength me le disait aussi. D’autre part, Anabolic Pump et Glycosolve sont deux cousins, le Banaba n’est autre que le nom commun attribué au Lagerstroemia Speciosa, le deuxième composant d’Anabolic Pump, la boucle est bouclée.

Berbérine, Banaba, picolinate de chrome et vanadium sont impliqués dans le métabolisme glucidique

Picolinate-de-chromeCurieusement, Leaner Living revient sur les propriétés de la Berbérine au niveau de l’influence qu’elle exerce sur les transporteurs de glucose alors que la majorité des sites consultés à ce sujets n’en parle jamais mais insiste sur les capacités antifongiques ou anti stress de la Berbérine, allez savoir pourquoi… Toujours est-il que pour l’avoir testé, Anabolic Pump fonctionne extrêmement bien, surtout lorsque vous mangez énormément d’hydrates de carbone pour charger vos réserves de glycogène.

Toujours est-il que de faciliter le travail de l’insuline constitue le meilleur moyen pour progresser plus facilement en musculation puisque l’insuline est de loin, l’hormone la plus anabolisante du corps humain, devant l’hormone de croissance et la testostérone tout simplement parce que l’insuline n’est pas liée, comme pourrait l’être la testostérone ou l’œstrogène à des facteurs liés et relatifs au sexe, c’est une hormone entièrement liée au transport du glucose et à son métabolisme, qui représente le carburant numéro 1 de notre organisme. L’insuline est anabolisante (ou elle augmente vos réserves de graisse si vous ne savez pas vous alimenter) mais est absolument incapable de créer les mêmes effets secondaires que ceux créés par un excès de testostérone ou estrogènes dans le sang. De plus, l’action de l’insuline est directe, inévitable et indispensable; potentialiser ses effets permet tout simplement de gagner plus de masse musculaire (le glucose est nécessaire à la fixation des acides aminés) tout en perdant de la masse adipeuse. En tout état de cause, potentialiser le métabolisme du glucose permet de gagner essentiellement en endurance musculaire et en volume plus qu’en force, la testostérone étant plus efficace sur ce segment.

Prime est basé sur deux végétaux, le Tribulus Aquaticus (encore un Tribulus ?) et le Chebulic myrobalan (pas mirobolant mais myrobalan), le nom complet de cette plante est Terminalia Chebula Myrobalan. La médecine indienne prête à ce dernier végétal un nombre important de vertus dont l’une d’entre elles et de potentialiser (si je puis dire) les aliments: “Regular consumption of powdered cherubic myroblan in the evening helps in correcting disordered processes of nutrition by which the organism ingests, digests, absorbs, utilizes and excretes food substance and restores the normal function of the system.”

Le Terminalia Chebulia fait partie de la pharmacopée ayurvédique mais il est inconnu en Europe

terminalia-chebula

Le Terminalia chebula

Le Terminalia Chebulia est utilisé en Inde pour traiter les problèmes de diarrhée, dysenterie, brûlure d’estomac, l’asthme, la constipation, les hémorroïdes et les problèmes hépatiques. Cette plante est également connue par la médecine pour ses propriétés anti-herpès et antivirales en général. Selon certaines études scientifiques, elle exercerait une action intéressante contre la progression du VIH dont elle inhibe la propagation et ralentie l’évolution.

Un autre site nous apprend que le Chebulic Myrobalan est également connu pour favoriser la santé et la croissance, ce qui nous ramènerait plus près de ce qui nous concerne, c’est à dire, la construction musculaire: “it is believed that it can destroy all diseases and eliminate all waste from the body, and also promote tissue growth and health. Terminalia Chebula has antibacterial and antioxydant properties.(…)”. Toujours est-il que j’ai rarement mangé autant avec Prime. A ce niveau, c’est vraiment bouffer, mieux vaut l’oublier en période de sèche et de réduction calorique stricte mais pour faire de la masse musculaire, ça aide.

L’autre extrait végétal est connu sous le nom de Tribulus Aquaticus ou Tribulus Lacusoris/Marinus. USP Labs réfère à des glycosides stéroïdiens comme substances actives pour appuyer son argumentation. Toujours est-il qu’un grand nombre de végétaux n’ont pas encore révélé leurs applications potentielles, un grand nombre de plantes exercent des effets sur le corps humain sans que l’on puisse en expliquer le mécanisme, pareil pour certains minéraux comme le chrome ou le vanadium dont l’action sur la sensibilité à l’insuline restent encore un peu obscure. Pourtant le nom de glycosides me fait penser à certaines fantaisies du genre Anabol 5 ou 17hd dont l’argumentation primaire repose sur le fait que leurs substance actives sont liées à un sucre, lequel est dissocié dans l’estomac pour exercer son activité anabolisante. Le gros soucis, c’est que l’enzyme qui serait capable de fractionner cette substance n’existe pas dans le corps humain et que cette réaction n’est faisable qu’en éprouvette. Je reste sympathique en parlant de fantaisie, je pourrais employer un vocabulaire plus acide en parlant d’escroquerie.

Vous vendre du rêve ne va pas vous aider, sauf à perdre un peu d’argent pour pas grand chose !

Parler de glycosides stéroïdiens c’est parler de substances végétales dont l’activité chez les mammifères, et encore plus chez l’être humain, reste assez hypothétique pour un grand nombre d’entre elles. C’est un peu comme si on injectait de l’insuline à des plantes en croyant que cette hormone fixerait les sucres aux dépends de la photosynthèse, c’est vraiment grotesque. Seulement, ce qui ne peut se faire dans le sens du complexe vers le plus simple trouve parfois des applications dans l’autre sens. Nous savons par exemple que l’aspirine (dont le lointain cousin est végétal) et un nombre incalculable de médicaments nous viennent des plantes; d’où mon interrogation. On connaît tous le cas des suppléments à base de stérols végétaux et Universal Nutrition en a d’ailleurs commercialisé quelques-un. Leur Natural Stérol s’est très bien vendu mais il faut préciser qu’à part les stérols végétaux fumeux de cette formule, une bonne quantité d’acides aminés et autres éléments actifs comme des vitamines et minéraux en font un supplément tout juste honnête.

Pourtant, à la différence d’un Natural Stérol Complex, Prime m’a été très utile à l’entraînement et en dehors de la salle de musculation. Avec la fonte, j’ai parfois l’impression de ne plus ressentir les charges de la même façon, comme si la masse était un peu moins massive; difficile de l’expliquer autrement. Sans tomber dans les excès de ce que prétend USP Labs, j’ai l’impression que la fonte devient un peu plus légère mais l’effet le plus notable de Prime reste sa faculté à stimuler la faim. Pour une période de prise de masse, associer Prime et Anabolic Pump pourrait s’avérer très intéressant, si votre frigo est bien plein.

Pink Magic faisait partie des meilleurs compléments de la marque américaine USP Labs

Prime et Pink Magic fonctionnaient bien ensemble. Ce dernier favorisait aussi un peu l’appétit mais pas au même point que Prime. Par contre, Pink Magic donne de la force à un point que ça en devient presque inquiétant. A mon meilleur niveau, j’arrivais à 170kg au squat en séries de 8 et 350 kg à la presse à cuisses. Avec Pink Magic, mettre 120kg au squat est une plaisanterie alors que les 300 passent tout seul à la presse à cuisses. Je suis aujourd’hui à 410kg à la presse et j’espère atteindre 180 voire 200kg avec Prime et Pink Magic. Ce dernier fonctionne d’ailleurs très bien avec Estrodex ou Testo Pro d’Anabolic Inovation, le Masssularia Acuminate ayant prouvé qu’il exerçait une influence réelle sur la sécrétion de testostérone même si elle reste modérée*.

Pink Magic augmente aussi la densité musculaire de manière visible, la sensation d’avoir une masse musculaire bien pleine et également très agréable. Pour Anabolic Pump, associer un chromium picolinate et Ursobolic pourrait s’avérer très intéressant également; c’est l’expérience que je m’apprête à faire.

Curieusement, certains effets de Prime, d’Anabolic Pump ou de Pink Magic se rejoignent à différents degrés; leur point commun est de favoriser l’anabolisme et la bonne marche de l’organisme, c’est déjà beaucoup. Même s’ils ne peuvent dépasser les effets spectaculaires des produits dopants, ces extraits de plantes offrent des avantages impressionnants aux athlètes et surtout – ce qui est le plus important – sans aucun effet secondaire. La possibilité de progresser mieux et plus vite existe enfin, USP Labs reste à mon avis, une des rares entreprises à proposer des compléments sérieux qui vont dans ce sens. Bon… Ça commence à faire long, je vais donc scinder l’article en deux parties, dans le cas contraire vous ne pourriez le lire qu’à Noël. D’ici là,  n’oubliez pas de développer votre culture physique !

Eric Mallet

* Yakubu MT, Akanji MA, Oladiji AT, Adekosan AA, Androgenic Potential of aqueous extract of Massularia Acuminata stem in male Wistar rats, Medicinal Plants Research Laboratory, Department of Biochemistry, University of Llorin, PMB 1515, Llorin, Nigeria

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

3 Commentaires

  1. Manu -  29 décembre 2011 - 19 h 49 min

    J’ai acheté du prime si j’en prends avant l’entrainement , je ne dois pas prendre de protéine?
    Sinon j’ai lu quelques articles , très intéressant!!!
    Merci

  2. Marc -  17 février 2012 - 22 h 48 min

    super article, vraiment génial !

    cela dit, je voudrai pas faire le rabat joie mais je suis septique sur les effets de la gamme Usp sur la santé

    selon mon expérience (après chacun réagit différemment) avec le Prime, j’ai passé a l’hôpital, parce que j’avais de violente douleur aux couilles et j’avais de la peine a uriné (douleur semblable au calcul rénaux) après seulement une semaine d’utilisation

    après l’arrêt du Prime, plus de douleur, je suis en bonne santé et j’ai 23 ans et 87kg (plutôt sec) je souffre néanmoins d’une varicocèle.

    Pareil pour leur bruleur de graisse “Oxy elite Pro” plusieurs amis mon dit qu’il avait un effet de réduction de testicule … comme vidé qui mon dit ^^

    sain pour la santé c’est toute un concepts au USA, a ne pas croire sur parole

    une petite question, est que Powerful agit sur les œstrogènes ? peut-il produire une gynécomastie ?

  3. le gall -  20 septembre 2013 - 23 h 24 min

    bonjour moi aussi j’ai essayer prime et sincerement ce produit a vraiment de gros effets sur l’appétit et sur la force a la fin de la premiere semaine
    j’ai vraiment ressenti ses effets a partir de la deuxieme
    c’est incroyable!!!!
    j’ai pas trouve de produit eqivalent a part peu etre un petit peu muscle transform de stacker qui m’a fait prendre en masse assez rapidement (15 jours environ)
    je conseille prime ca c’est clair!!

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.