Le cas du Tribulus Terrestris, quelques éléments de réponse…

testosterone-structureDisons qu’avec la créatine ou le lactosérum, le Tribulus Terrestris est sans doute le composant naturel qui a le plus contribué à l’essor du marché du complément alimentaire destiné aux athlètes de la force. Une sorte de mythe s’est ensuite construit autour de ce végétal qui continue à attirer un grand nombre de sportifs, surtout les bodybuilders, car les fabricants jouent sur les chiffres et les informations controversées données par la recherche scientifique pour vendre du Tribulus Terrestris, encore et toujours plus.

La source de la légende provient d’un constat qui remonte aux années 1980 et qui a mis en évidence l’élévation des performances d’athlètes bulgares dans des épreuves olympiques de powerlifting et d’haltérophilie. Leur fameux Tribulus, probablement d’origine bulgare lui aussi et commercialisé sous le nom de Tribestan avait prouvé sa capacité à produire une augmentation de la sécrétion de l’hormone lutéine, qui elle-même signale le départ d’une élévation de sécrétion de testostérone. Les effets terminaux du Tribestan auraient donc conduit à une élévation du taux de testostérone et d’œstradiol vérifiée9. Cependant, d’autres végétaux prouveront qu’il ne suffit pas d’augmenter la libération de LH (Hormone lutéine) pour produire une sécrétion notable (généralement plus que les 30% du Tribulus Terrestris) de testostérone.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Performances athlétiques et physiques, la réponse viendra t-elle des plantes ? Partie II

usp-labs-complements-alimentaires-a-base-d-extraits-vegetauxSans le savoir vraiment ou en faisant mine de ne pas le savoir, USP Labs se tourne vers les sources et les ressources de la science ayurvédique en termes d’extraits végétaux. D’autres compléments alimentaires comme Prime, Jack3d ou leur Super Cissus Rx font aujourd’hui partie du paysage du bodybuilding. Leur dernier supplément – et certainement le meilleur – se nomme Pink Magic.  Il faut savoir que la racine du mot “magique” vient précisément du Sanskrit Mago qui a le sens d”équilibre”; le Sanskrit étant une des langues majoritaires en Inde avec l’anglais (200 autres langues sont parlés par les minorités). De là, j’en viens à penser que la notion d’homéostasie, avec celle du bien-être et de l’équilibre, aurait intuitivement été conçues en Inde. C’est d’ailleurs une notion que l’on retrouve dans leur mythologie, Vishnou en est d’ailleurs l’archétype et la représentation symbolique par excellence.

En savoir plus »
3 Commentaires

Performances athlétiques et physiques, la réponse viendra t-elle des plantes ? Partie I

tribulus terrestris

Tribulus terrestris

C’est un peu ce que je disais à Yves Gasser; je reste persuadé que la réponse au dopage viendra des plantes (peut-être aussi pour de nombreuses maladies). La nature renferme encore de nombreux secrets qu’il nous reste à découvrir. Certaines entreprises de compléments alimentaires dotées d’une solide réputation de sérieux comme USP Labs et quelques autres s’employaient à le prouver.

Il fut un temps (presque 15 ans de cela) où certaines marques assez confidentielles comme Vitol, vendaient avec un certain succès – aux USA – un complément appelé Russian Bear. Il s’agissait d’une espèce d’Animal Pack bourré d’extraits végétaux encore peu connus ou d’extraits glandulaires ??? D’autres produits en poudre dont le fameux Hot Stuff américain, proposaient une espèce de poudre imbuvable censée augmenter les performances athlétiques des bodybuilders.

En savoir plus »
3 Commentaires

Les 10 erreurs de régime les plus importantes et comment les éviter

Cette fois, et pour que mes articles correspondent un peu plus avec l’objectif de mon blog, c’est à dire commenter les articles de www.bodybuilding.com, je vous propose de revenir sur l’article de cette semaine sur la nutrition: Top ten mistakes and how you can avoid them. En français: les 10 erreurs nutritionnelles les plus courantes et comment les éviter. Cet article est particulièrement intéressant en terme de contrôle du régime alimentaire.

fruits-et-legumes-les-allies-de-votre-regime-alimentaireVous savez comme moi que le sport et sa pratique repose sur trois piliers essentiels et inamovibles: l’entraînement, la nutrition et la récupération. Vous savez aussi que de parler de régime alimentaire fait référence à un effort ou a une privation alors qu’il ne s’agit ni plus ni moins que la description du type d’alimentation d’un individu. L’auteur de cet article propose tout simplement de remplacer le terme de régime par style de vie sain et équilibré, ce qui est, selon moi, tout à fait approprié. Connaissant mon corps et sachant comment il fonctionne, j’adapte sans cesse mon alimentation et ma pratique sportive, il s’agit bien d’un style de vie, ni plus ni moins.

En savoir plus »
Aucun commentaire

La phytothérapie, les bienfaits et les bénéfices des plantes

phytotherapieDe tout temps, l’homme a cherché à s’approprier les bienfaits et les avantages qu’offrent les plantes, sans toujours savoir si l’usage de tel ou tel composants pouvait s’avérer utile ou néfaste à la santé. Aujourd’hui, la science nous permet de comprendre (plus ou moins bien) les mécanismes d’action des végétaux et des plantes que l’on utilise depuis la préhistoire à des fins thérapeutiques ou récréatives. Par tâtonnements puis par expérimentation et découverte de nouvelles molécules, l’expérience des plantes est rapidement devenue une science à part entière.

Certaines substances actives comme la caféine, les saponines, tanins, phytostérols, flavonoïdes ou autres ginsénosides du Ginseng ont livrés quelques-uns de leurs secrets mais il faut bien l’avouer, nous restons encore impuissants à expliquer l’action et les processus métaboliques qui leurs permettent d’exercer un effet sur l’organisme. En résumé, on sait que ça fonctionne mais on ne sait pas très bien expliquer le pourquoi du comment au niveau biologique ou cellulaire. La caféine est sans doute la molécule (méthylxanthine) la plus étudiée mais nous restons souvent ignorants quant aux mécanismes actifs de certains antioxydants et autres molécules rares mais pourtant actives issues des plantes et végétaux.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Faire le point sur le régime Atkins – Partie III

Suite et fin de mes interrogations sur le métabolisme de l’insuline et sur ce qui s’y oppose, le régime Atkins… Un des articles a avoir guidé mes pensées jusqu’ici est disponible en anglais sur Bodybuilding.com: 10 lies about the Atkins Diet. Je vous conseille d’ailleurs de lire les autres si vous êtes anglophone.

Votre régime alimentaire et ce qu’il contient conditionne votre réussite ou votre échec à faire du muscle

sucres-et-patisseries-sont-l-ennemi-des-sportifsToujours est-il que la clé d’une manipulation métabolique efficace (ce qu’on appelle régime alimentaire) repose en grande partie sur cette hormone qui véhicule les sucres : l’insuline. Donc, pour ceux qui n’aurait pas suivi les deux premières parties de l’article, j’avais comparé brièvement la méthode Atkins (un régime basé sur la consommation presque exclusive de protéines et de lipides) et la vieille méthode du rebond glucidique. Elle se base sur une privation temporaire de glucides précédant une recharge en sucres avant une compétition de bodybuilding afin de prendre de volume musculaire.

Ces méthodes (Atkins ou le rebond glucidique) nous font comprendre que les nutriments indispensables au corps humain dans le cadre du maintien de la masse musculaire sont les protéines et les lipides. Cependant, ces mêmes méthodes nous font dire que de se passer des glucides est absurde car il s’agit du premier carburant pour le muscle. Sans source d’énergie simple comme le glucose pour synthétiser de l’ATP, la croissance musculaire sera beaucoup plus difficile. Même la synthèse des protéines nécessite de l’énergie, et celles-ci sera beaucoup plus simplement produite à partir du glucose.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Faire le point sur le régime Atkins – Partie II

iso-zero-protein

Les protéines entretiennent la masse musculaire et permettent leur croissance…

Comme je vous l’avais dit en première partie de l’article, utiliser le régime Atkins pour perdre du poids ressemble plus ou moins à une veille technique bien connue des bodybuilders, le rebond glucidique. En effet, ces deux techniques de manipulation du métabolisme partagent de nombreux points communs. Cependant, le régime Atkins serait, a priori, un peu plus stressant pour l’organisme (et surtout pour le foie) puisqu’il dure plus longtemps qu’un rebond glucidique. La réalité des faits veut que nous soyons fait pour brûler du glucose, depuis les plantes jusqu’à l’être humain. De là, passer par des acides aminés (néoglucogenèse) pour faire du glucose (ou avec les graisses), est une opération un peu plus coûteuse en énergie pour votre corps que d’utiliser directement du glycogène et du glucose. Le rendement énergétique sera moindre, en quelque sorte…

Le régime Atkins et les protéines

En savoir plus »
Aucun commentaire