Les utilisateurs de stéroïdes anabolisants souffriraient surtout d’effets secondaires psychologiques

testosterone-moleculeLa littérature médicale vous donne l’impression que les effets secondaires liés à l’utilisation des stéroïdes anabolisants sont principalement de nature physique. Selon les études de cas, les utilisateurs de stéroïdes présenteraient un risque accru de maladies cardiovasculaires, de troubles endocrinologiques et, si vous parlez d’anabolisants oraux, d’anomalies du foie. Cela ne serait pas le cas, comme l’ont découvert des chercheurs de l’université d’Oslo. Selon leurs recherches, les effets secondaires les plus fréquents des stéroïdes ne seraient pas de nature physique, mais psychologique…

L’étude sur les effets secondaires liés à l’usage de stéroïdes anabolisants

Les chercheurs ont utilisé les données de 232 utilisateurs de stéroïdes et de 60 amis et membres de la famille des utilisateurs qui ont pris contact avec le projet sur les stéroïdes du gouvernement norvégien en 2015-2019. Le projet Steroid vise à orienter les utilisateurs de stéroïdes ayant des problèmes médicaux vers des spécialistes et à essayer de leur permettre de se désintoxiquer.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Le powerlifting vous fait gagner de la force, sauf pour les muscles lombaires

Les powerlifters font du squat et soulèvent des charges considérables mais cela ne renforcerait pas les muscles du bas du dos. C’est du moins ce qu’ont découvert des scientifiques britanniques spécialisés dans le sport à l’université de Southampton Solent. Pourtant, des études expérimentales sur l’extension des lombaires nous ont appris que le développement de ces muscles lombaires contrecarre les problèmes de bas du dos. Les haltérophiles qui veulent protéger le bas de leur dos doivent-ils inclure des hyper-extensions dans leur programme d’entraînement ?

L’étude sur la force des lombaires chez des powerlifters, des bodybuilders et des sportifs

Les Britanniques ont réalisé une expérience clinique avec 13 haltérophiles de compétition [NCPL], 10 haltérophiles amateurs [CPL] et 36 athlètes de loisir qui ne faisaient pas de musculation [RECT]. Tous les sujets étaient des hommes.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Moins de sommeil, moins d’oxygène…

endurance-sommeilLes performances des athlètes d’endurance diminueraient s’ils avaient manqué de trois heures de sommeil la nuit précédente. Le manque de sommeil réduirait leur absorption d’oxygène et perturberait leur rythme cardiaque. C’est ce qu’avait découvert des scientifiques français spécialisés dans le sport au début des années 90.

En 1991, les chercheurs avaient publié les résultats d’une expérience qu’ils ont réalisée avec 7 cyclistes masculins âgés de 25 ans. Les cyclistes ont dû pédaler un certain nombre de fois, en commençant à chaque fois par un échauffement de 10 minutes, puis 20 minutes à 75 % de leur VO2max et enfin ,en pédalant jusqu’à l’épuisement avec une intensité qui augmentait rapidement.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Acides Aminés pour les Super Musclés, Partie IV – Les ergogènes supposés (1/3): La Bêta-alanine, la nouvelle créatine ?

Je vais essayer de prendre un peu de temps pour vous traduire quelques articles particulièrement intéressants du blog SuppVersity et en ce moment, le temps me manque réellement pour mener à bien l’ensemble de mes projets. Toujours est-il que ce qu’Adel Moussa appelle “Partie IV” n’en est pas vraiment une puisque les trois autres parties font références à des podcasts radiophoniques. Par contre, ces articles qui sont des résumés du podcast “Partie IV” sont riches en informations que chaque musclé se devrait de connaitre. C’est notamment le cas pour la bêta-alanine décrit de manière assez complète dans cet article (juillet 2011), ainsi que sur la carnitine et la glutamine qui suivra dans quelques temps. Vous trouverez aussi une bibliographie des chercheurs cités dans l’article.

Notez que la traduction des derniers articles de la série “Comprendre la Croissance Musculaire” sera terminée cette année. J’espère surtout avoir un peu plus de temps pour traduire les articles de la SuppVersity plus fréquemment car ils sont généralement plus complets, plus intéressants et un peu plus complexes, que ceux d’Ergo-log.

Mais pour l’instant, je vous laisse avec ce premier article sur la bêta-alanine…

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

Le Schisandra sinensis augmenterait la force musculaire de 8%

schisandra-sinensis

Baies de Schisandra sinensis

Imaginez un instant que vous ne vous fassiez pas de musculation mais que vous preniez un gramme d’extrait de Schisandra sinensis chaque jour. Selon une étude de l’université Dong-A en Corée du Sud, votre force musculaire pourrait avoir augmenté de 7,7 % en 12 semaines.

L’étude sur le Schisandra sinensis

Les chercheurs ont divisé 45 femmes en bonne santé âgées de 55 à 78 ans en deux groupes. Les chercheurs ont donné à la moitié de leurs sujets un total d’un gramme d’extrait de Schisandra chinensis chaque jour pendant 12 semaines. Cette dose était contenue dans 4 capsules. Les sujets ont divisé cette dose en deux prises par jour. L’autre moitié a reçu des gélules sans substances actives pendant cette période.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Gagnerez-vous plus de force sans tricher à l’entraînement ?

execution-des-exercices

L’exécution stricte des exercices est-elle indispensable ?

Presque tous les athlètes de force connaissent le dilemme suivant : dois-je m’entraîner “correctement” et donc utiliser un poids qui n’a rien de spécial ? Ou dois-je opter pour des charges plus impressionnantes, ce qui signifie que je ne peux pas faire de répétitions complètes ? Choisissez la première option, conseillez les scientifiques du sport de l’Université fédérale de Rio Grande do Sul. De cette façon, vous développerez plus de force à long terme. A priori, vous ne gagneriez rien à tricher à l’entraînement.

L’étude sur l’exécution correcte des exercices

Les chercheurs ont publié dans le Journal of Strength and Conditioning Research les résultats d’une expérience qu’ils ont réalisée avec 40 hommes d’une vingtaine d’années. Dix hommes du groupe de contrôle n’ont rien fait pendant dix semaines ; 30 hommes ont entraîné leurs biceps deux fois par semaine sur un banc à curl en position assise.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Que vous preniez de la caféine ou non, une tasse de café améliore vos performances sportives

L’étude sur l’homme que les scientifiques du sport de l’université de Coventry en Angleterre viennent de publier concerne les cyclistes, mais elle pourrait probablement s’appliquer à tous les athlètes. Et c’est certainement deux fois mieux, si nous devions citer George Orwell. Neil Clarke et Darren Richardson ont clairement indiqué que même les athlètes habitués à la consommation de grandes quantités de caféine réalisent de meilleures performances après une tasse de café fort.

En savoir plus »
3 Commentaires